assez ensoleillé
DE | FR
Sport
Football

Conference League: Bâle défie Bratislava pour une place en 1/4

Conference League: Bâle défie Bratislava pour une place en 1/4
Heiko Vogel et le FC Bâle affrontent le Slovan Bratislava jeudi en match retour des 8e de finale de la Conference League. image: keystone

Le coach du FC Bâle a une idée originale pour faire gagner son équipe

Les Bâlois ont besoin d'une victoire ce jeudi soir (18h45) à Bratislava pour se qualifier pour les quarts de la Conference League. Leur entraîneur, Heiko Vogel, innove pour mettre toutes les chances du côté rhénan.
16.03.2023, 14:4816.03.2023, 19:17
Céline Feller, Bratislava / ch media
Plus de «Sport»

Michael Lang a déjà vécu beaucoup de choses au cours de sa longue carrière de footballeur professionnel. Et notamment au niveau international. On pense à son but décisif avec le FC Bâle contre Manchester United en automne 2017 ou encore à la victoire face à l'autre club mancunien – Manchester City – six mois plus tard, l'une des très rares défaites des Citizens à domicile en Ligue des champions.

Le latéral bâlois connaît aussi très bien la Conference League. Cette saison, c'est lui qui a propulsé le FCB en phase de groupes grâce à sa réussite contre Sofia. Un match lors duquel les Rhénans ont réussi l'un de leurs nombreux come-backs cette année, souvent dans des parties à fort enjeu d'ailleurs. En fait, ce FC Bâle version 2022/2023 semble particulièrement apprécier – ou en tout cas savoir maîtriser – ces matchs couperet.

Basels Michael Lang im Fussball Meisterschaftsspiel der Super League zwischen dem FC Basel 1893 und dem BSC Young Boys im Stadion St. Jakob-Park in Basel, am Sonntag, 3. April 2022. (KEYSTONE/Georgios ...
Michael Lang, 32 ans, apporte beaucoup d'expérience dans cette jeune équipe du FC Bâle. Image: KEYSTONE

Ce jeudi soir dès 18h45, ce n'est pas un come-back au sens restreint du terme que Lang et ses coéquipiers doivent réaliser lors du match retour des huitièmes de finale contre le Slovan Bratislava. Mais ils sont contraints de faire ce qu'ils n'ont encore jamais réussi en trois confrontations avec le Slovan cette saison: battre le champion slovaque en titre (après le 2-2 du match aller). C'est la seule façon pour le FCB d'obtenir ce qu'il n'a plus réussi à avoir ces trois dernières années: une qualification pour un quart de finale d'une coupe européenne.

La dernière fois, c'était en août 2020, au terme d'un exercice marqué par le Covid-19. Ce quart de finale d'Europa League s'était alors joué sur un seul match, lors d'un «final 8» en Allemagne. Le FC Bâle s'était incliné 4-1 face au Shakhtar Donetsk et avait perdu Taulant Xhaka sur blessure pour une très longue période.

Un choix et des informateurs

Quand on retourne vers Michael Lang et qu'on lui parle de sa longue expérience, il sourit. Mais le défenseur précise qu'il y a quand même quelque chose de «nouveau» cette année. D'inhabituel, au club comme dans le foot pro en général. Cette nouveauté est le fruit de l'entraîneur intérim (et directeur sportif), Heiko Vogel: les joueurs ont leur mot à dire sur la manière de jouer.

Der Trainer von Basel, Heiko Vogel beim Super League Meisterschaftsspiel zwischen dem FC Basel und dem Servette FC vom Sonntag, 19. Februar 2023 in Basel. (KEYSTONE/Urs Flueeler)
Heiko Vogel n'est pas un coach du genre tyran. Image: KEYSTONE

Quand on demande au technicien s'il peut partager quelques infos sur la composition ou le système de jeu, il ne révèle pas les joueurs du onze de départ ou les aspects tactiques. Non, il affirme que tout ça n'a pas encore été décidé définitivement. Pourquoi?

«Parce que je dois encore discuter du plan final avec l'équipe. Il n'y a pas encore d'approche choisie»
Heiko Vogel, coach du FC Bâle

Heiko Vogel associe donc ses joueurs à la décision la plus importante de l'un des matchs les plus importants de la saison. Concrètement, Vogel exposera à son équipe deux plans avant ce match retour contre Bratislava. «Ils sont tous les deux bien huilés tactiquement», rassure-t-il.

«Les joueurs devront simplement décider s'ils se sentent mieux avec le plan 1 ou le plan 2»
Heiko Vogel
Bratislava's goalkeeper Adam Hrdina, left, against Basel's Andi Zeqiri, right, during the UEFA Conference League round of 16 first leg match between Switzerland's FC Basel 1893 and Slov ...
Bâlois et Slovaques n'ont pas réussi à se départager au match aller (2-2). Image: KEYSTONE

Ce droit de codécision est décrit par Michael Lang comme «quelque chose qui caractérise le travail de Heiko Vogel. Au final, on doit se sentir à l'aise sur le terrain.» L'entraîneur utilise alors ses «vétérans» comme leaders: en l'absence du capitaine Fabian Frei, des joueurs comme Lang, Taulant Xhaka ou Marwin Hitz informent Vogel sur l'état d'esprit de toute l'équipe.

Des petits sucres et une grosse estime

Lang estime que ce droit de regard a une grande valeur et qu'avoir un plan B rassure tout le monde au cas où les choses tourneraient mal. «C'est très important, surtout avec cette jeune équipe», applaudit l'expérimenté latéral. Mais c'est aussi, d'une certaine manière, un petit sucre qui prouve l'estime qu'a Vogel pour ses joueurs.

Ce Romand du FC Bâle pourrait faire la différence jeudi soir👇

L'autre petit sucre, ça serait une qualification pour les quarts de finale de la Conference League. Pour une équipe qui s'est stabilisée ces dernières semaines, mais qui n'a pas encore tout à fait trouvé la constance. Du moins au niveau national. Sur la scène internationale, le FC Bâle a montré ce qu'il avait dans le ventre. «Un quart de finale, ça sonne très, très bien. On veut absolument y arriver», s'enthousiasme Michael Lang.

Avec le plan 1 ou le plan 2, peu importe. On retiendra le résultat, pas la manière.

Les fromages suisses, la vie ❤️
1 / 10
Les fromages suisses, la vie ❤️
partager sur Facebookpartager sur X
Les commentateurs de la Coupe du monde 2022
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Servette a fait une grosse bourde
Le club genevois de football a oublié d'envoyer un document à la Swiss Football League concernant son contingent. Conséquence: trois des quatre recrues hivernales ne pourront pas jouer.

Servette a commis un oubli administratif qui peut lui coûter cher. Le club genevois n'a plus le droit d'aligner trois de ses quatre recrues du mercato hivernal, a indiqué la Tribune de Genève lundi. C'est d'autant plus problématique que les Grenat sont à la lutte pour le titre – deuxièmes, ils comptent seulement 7 points de retard sur YB – et iront affronter les Bernois dimanche...

L’article