Sport
Football

Football: le carton blanc gagne du terrain

Le Portugal et la France ont adopté le carton blanc pour des raisons bien différentes.
Le Portugal et la France ont adopté le carton blanc pour des raisons bien différentes.shutterstock

Le carton blanc révolutionne le foot

Dégainer un jaune ou un rouge de la poche, rien de plus normal pour les arbitres de foot. Aujourd'hui, ils sont toutefois de plus en plus nombreux à disposer d’une autre alternative: le carton blanc. Et il n'a pas la même signification dans tous les pays.
24.10.2023, 16:5024.10.2023, 21:17
Suivez-moi
Plus de «Sport»

La vidéo avait fait le tour du monde. C'était en janvier 2023, lorsqu'un arbitre avait brandi un carton blanc en quart de finale de la Coupe du Portugal féminine. Par son geste, il tenait à saluer le fair-play des staffs médicaux des deux équipes, qui venaient de porter assistance à un spectateur ayant fait un malaise.

Ce qu'il s'était passé ⬇️

Vidéo: youtube

Lancé en 2018 par la fédération portugaise, ce carton du «fair-play» était d'abord réservé aux catégories jeunes. En 2020, il s’est étendu à tous les échelons du foot portugais, mais ce n’est qu’en 2023 lors de ce Benfica - Sporting chez les féminines que l’on a réellement pris connaissance du dispositif. Il faut dire qu’un carton blanc brandi à un tel niveau, c’était une grande première.

Nouvelle scène de fair-play au Portugal

Mi-octobre, le carton blanc était une nouvelle fois de sortie, cette fois lors d’un match de cinquième division, comme le révélaient il y a quelques jours plusieurs médias portugais et britanniques.

Après qu’un défenseur, en possession du ballon, se soit écroulé aux abords de la surface, l’attaquant adverse, seul, a choisi de ne pas se présenter face au gardien. Il préféra botter en touche, ce qui lui valu une belle ovation du public, et ce blanc à vocation purement honorifique.

L'action en vidéo 📺

Vidéo: youtube

Car oui, ce carton ne change rien au cours du jeu. Son unique but est de promouvoir les bons comportements sur un terrain de football.

«C'est un carton à valeur symbolique qui vise à encourager le fair-play. Nous voulons valoriser et récompenser les comportements positifs, afin que le respect mutuel et le fair-play dans le football national grandissent»
José Fontelas Gomes, président du Conseil d’arbitrage portugais

L’initiative rappelle un certain carton vert mis en place en Série B, lors de la saison 2016/2017, pour redorer l’image du foot en Italie. Galano, alors attaquant de Vincenza, avait été le premier à le recevoir. La raison? Il avait demandé à l’arbitre de retourner une décision pourtant en sa faveur.

Si ces cartons n'ont qu'une valeur honorifique, ils détonnent toutefois dans le monde du foot, où les valeurs du sport sont parfois (souvent) malmenées. En France, la situation se veut différente. Là-bas, le carton blanc possède une autre signification, il influe même directement sur le jeu.

Contestation = 10 minutes au placard

Dans l'Hexagone, se voir attribuer un carton blanc n'a rien d'un comportement fair-play, bien au contraire. Le dispositif sanctionne. Les joueurs qui contestent les décisions arbitrales ou se montrent virulents peuvent se faire épingler, et être expulsés pour une durée de 10 minutes. Les comportements d'anti-jeu peuvent également être sanctionnés.

Le carton blanc à la française a vu le jour en 2015, dans plusieurs ligues, pour tenter de mettre fin à toutes ces discussions véhémentes qui entourent les décisions de l'arbitre, et à ces gestes qui ternissent l'image du foot. Il n'a jamais été utilisé en dehors des compétitions départementales et régionales qui l'ont adopté, et n'est donc pas à la disposition des arbitres nationaux, comme ceux de Ligue 1.

Il continue toutefois de séduire, malgré plusieurs dissidents qui voient en lui un moyen de mettre davantage le feu aux rencontres. Interrogé par Le Télégramme, l'arbitre de niveau régional David Galliou explique, lui, que les joueurs qui «reviennent sur le terrain après un carton blanc sont de véritables agneaux». En cette saison 2023/2024, l'initiative gagne du terrain. De nouveaux districts ont approuvé le dispositif, comme ceux de l'Eure, de l'Allier ou de la Moselle.

Le carton blanc se veut plus dissuasif qu'un simple jaune, et pour cause, une exclusion de 10 minutes peut tout à fait changer la physionomie d'un match. Les arbitres estiment s'en servir. David Galliou l'a par exemple dégainé cinq à six fois la saison passée.

En France, mieux vaut donc enquiller les cartons de blanc que les cartons blancs (avec modération, quand même 😉).

L'attaque du Hamas contre Israël, en images
1 / 12
L'attaque du Hamas contre Israël, en images
Des habitants de la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, évacués par la police.
source: ap / tsafrir abayov
partager sur Facebookpartager sur X
McLaren réalise un record au Grand Prix du Qatar
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La question n'est pas de savoir si nous serons champions, mais quand
La troisième défaite en finale d'un Mondial, dimanche contre la Tchéquie (0-2), est la plus amère de toutes. Les joueurs suisses l'ont très mal vécue et c'est bon signe.

Il y a encore 15 ans, personne n'imaginait que la Suisse puisse remporter une médaille à un Championnat du monde. Il s'agissait d'un rêve inaccessible et lointain pour notre équipe nationale. Et voilà que ce rêve se réalise pour la troisième fois après 2013 et 2018! Pourtant, personne n'exulte.

L’article