bien ensoleillé
DE | FR
Sport
Tennis

Dominic Stricker peut-il gagner les Next Gen ATP Finals?

Le natif de Münsingen a fait le plein de confiance le mois dernier aux Swiss Indoors.
Le natif de Münsingen a fait le plein de confiance le mois dernier aux Swiss Indoors.Image: KEYSTONE

Dominic Stricker peut s'offrir le plus beau titre de sa carrière

Le Bernois débute les Next Gen ATP Finals ce mardi à Jeddah, où il sera opposé à l'Italien Flavio Cobolli. Les chances de voir Stricker remporter le Masters des «U21» existent. Explications.
28.11.2023, 11:5729.11.2023, 20:59
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Les sept meilleurs jeunes du circuit (plus une wild-card) sont réunis cette semaine en Arabie saoudite pour la sixième édition des Next Generation ATP Finals, l'équivalent du Masters pour les joueurs âgés de moins de 22 ans.

Dominic Stricker, actuel 94e mondial, est placé dans le groupe vert, aux côtés d'Arthur Fils, Flavio Cobolli et Luca Nardi. Il compte bien terminer sa saison en beauté, même si la concurrence est rude à Jeddah. Rêver du titre n'a toutefois rien d'exubérant, plusieurs éléments laissent même croire que le Suisse peut s'offrir cette semaine le plus beau trophée de sa jeune et prometteuse carrière.

L'expérience est en sa faveur

Le n°2 helvète, qui porte à lui seul tous les espoirs du tennis suisse, est le seul parmi les huit joueurs des Next Gen ATP Finals à participer pour la deuxième fois à l'événement. L'an dernier, Stricker s'était déjà illustré lors du tournoi. Il avait remporté ses trois matchs de poule, dont un face à l'Italien Lorenzo Musetti, avant de céder en demi-finale, face au Tchèque Jiří Lehečka.

En 2022, Dominic Stricker s'était incliné en quatre sets contre Jiří Lehečka, sur le score de 1-4, 3-4, 4-2, 1-4.
En 2022, Dominic Stricker s'était incliné en quatre sets contre Jiří Lehečka, sur le score de 1-4, 3-4, 4-2, 1-4. Image: keystone
Un règlement spécial
Les rencontres des Next Gen ATP Finals ne se jouent pas avec les règles habituelles des tournois ATP. Parmi les principaux changements notables: le fait qu'un set soit remporté au meilleur des 4 jeux, qu'un point décisif soit disputé à 40/A ou encore que les services «let» ne soient pas rejoués.

Dominic Stricker n'est pas le plus «vieux» des huit. En revanche, il est avec Flavio Cobolli le seul de la génération 2002 admis sur le court. Les six autres sont nés soit en 2003, soit en 2004. Le Bernois a donc l'avantage de l'expérience, et peut-être même de la maturité.

Membre du «Top 3»

Tête de série numéro 7 l'an dernier, Stricker figure aujourd'hui parmi les trois meilleurs classés des huit. Seuls Arthur Fils (36e mondial) et Luca Van Assche (70e) devancent la 94e place au classement ATP du Suisse. Les autres sont tous derrière. Alex Michelsen est 97e mondial, Flavio Cobolli 100e, Hamad Medjedovic 110e, Luca Nardi 115e et Abdullah Shelbayh 185e.

Qui plus est, le vainqueur des Challengers de Lugano (2021) et Cleveland (2022) dispose d'un bilan positif contre les deux Français qui le devancent au classement mondial. Il a battu Arthur Fils cette année à Gstaad, et a remporté son unique confrontation face à Luca Van Assche, en 2021, lors du tournoi ITF de Grenoble.

Présent dans les grands rendez-vous

Dominic Stricker a passé un cap cette saison, pour preuve son huitième de finale à l'US Open et cette qualification pour les quarts de finale des Swiss Indoors, en octobre dernier. Mais ce qui surprend le plus chez lui, c'est sa capacité à faire déjouer les cadors de la discipline. En quatre matchs cette année contre des membres du Top 10, le Bernois s'est imposé à deux reprises. Il a ainsi battu Stefanos Tsitsipas à Flushing Meadows et Casper Ruud à Bâle, ne perdant que contre Taylor Fritz à l'US Open et Frances Tiafoe à Wimbledon.

Dominic Stricker, après son exploit monumental face au Grec Stefanos Tsitsipas.
Dominic Stricker, après son exploit monumental face au Grec Stefanos Tsitsipas. Image: keystone

Si Arthur Fils peut se targuer d'un bilan identique, avec deux succès face aux mêmes joueurs, ce n'est pas le cas des six autres prétendants, qui rencontrent beaucoup moins les meilleurs, et ne gagnent pas face à eux. Étant donné que Fils et Stricker sont dans la même poule, tous deux pourraient très bien se recroiser en finale, ce qui promettrait une belle dernière affiche.

Une surface qui lui convient

Bien qu'il ait gagné Roland Garros juniors en 2020, sur terre battue donc, Dominic Stricker se sent à l'aise sur dur. Ses meilleurs résultats, il les a obtenus sur cette surface, que ce soit en indoor (Lugano, Cleveland, Milan (réd: c'est là que se jouait la précédente édition des Next Gen ATP Finals), Bâle) ou en extérieur (US Open).

A Jeddah, les Next Gen ATP Finals se tiendront en salle, sur surface rapide. Le premier adversaire du Bernois, l'Italien Flavio Cobolli, est davantage un spécialiste de la terre battue. Le Français Luca Van Assche, qui pourrait se trouver sur le chemin du Suisse, en demi-finale, avoue lui aussi préférer l'ocre.

A Dominic Stricker donc d'en profiter, même si durant cette semaine saoudienne, Arthur Fils, récent vainqueur de l'European Open et grand favori de la compétition, et les autres, seront difficiles à manœuvrer. La tâche n'est néanmoins pas impossible pour un Stricker ayant beaucoup à faire valoir, malgré un physique lui ayant joué quelques tours dernièrement, notamment à Ismaning en Allemagne.

La visite d'Emmanuel Macron en Suisse
1 / 23
La visite d'Emmanuel Macron en Suisse
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur X
McLaren réalise un record au Grand Prix du Qatar
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Dani Alves écope d'une lourde peine
L’ancienne star du Barça, jugée par la justice espagnole pour des faits remontant à fin décembre 2022 dans une boîte de nuit barcelonaise, a été reconnu coupable d'une «agression sexuelle avec pénétration».

Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison. L'ancien joueur du FC Barcelone a été reconnu coupable du viol en 2022 d'une jeune femme dans une discothèque de Barcelone.

L’article