DE | FR
image: shutterstock/watson

Comme celui des CFF, 5 trous qui rendent les sportifs fous

Il n'y a pas que les pendulaires entre Genève et Lausanne pour qui les trous sont relous. Sur les surfaces de jeu, dans les filets et même dans les expressions du jargon: ils sont la hantise des sportifs. Notre top 5 des situations cauchemardesques.
10.11.2021, 14:0210.11.2021, 17:03
Suivez-moi

Depuis mardi en fin d'après-midi, plus aucun train ne circule entre Morges et Allaman (VD). La faute à un affaissement de terrain à Tolochenaz à proximité des voies, qui a creusé un trou dans le ballast.

Forcément, un incident de ce type sur la ligne Lausanne-Genève, extrêmement fréquentée, a de quoi irriter de nombreux pendulaires. Mais qu'ils se consolent, ils ne sont pas les seuls à être victimes de trous. Les sportifs le sont aussi. Notre top cinq des pires situations ⬇️

Failles dans les Montagnes neuchâteloises

Quand la glace est brisée, au sens figuré, la situation devient généralement agréable. On est à l'aise, décontracté, heureux. Mais au figuré seulement. Parce que quand ça arrive vraiment, physiquement parlant, tout devient plus compliqué. Surtout pendant un match de hockey!

Tentatives (infructueuses) de colmatage des trous sur la glace des Mélèzes le 25 octobre 2016.
Tentatives (infructueuses) de colmatage des trous sur la glace des Mélèzes le 25 octobre 2016.image: keystone

C'est ce qui est arrivé le 25 octobre 2016 à La Chaux-de-Fonds (NE). Des petits trous se sont creusés dans la glace de la patinoire des Mélèzes. Au point de rendre impossible la tenue du match de Coupe de Suisse entre le Hockey Club La Chaux-de-Fonds (HCC) et Genève-Servette... Une fois les trous colmatés, la partie a pu être jouée, mais seulement le lendemain. Malgré leur victoire (2-0), on imagine que les Genevois se seraient volontiers épargnés une nuit à l'hôtel pour rien ou de longs trajets superflus, dans un calendrier déjà bien chargé.

Le filet et l'arbitre se trouent

Imaginez la frustration des joueurs d'Hoffenheim ce 18 octobre 2013. Les footballeurs du Sud-ouest de l'Allemagne viennent de perdre chez eux en Bundesliga contre Leverkusen 2-1 à cause d'un but fantôme. A la 70e minute, Stefan Kiessling inscrit le 2-0 sur corner pour les «Rouge et Noir». Sauf que son coup de tête passe... à l'extérieur du poteau. Problème: l'arbitre Felix Brych et ses assistants n'ont pas vu un trou dans le petit filet au moment de l'inspection... Du coup, le ballon s'est retrouvé dans la cage. Et les joueurs de Leverkusen se sont bien gardés de dire au directeur de jeu la vérité.

Malgré cette erreur manifeste de l'arbitre et les protestations des joueurs d'Hoffenheim, le match ne sera pas rejoué. Vous cherchiez un exemple à l'expression «passer entre les mailles du filet»?

Marwin Hitz, trouduc?

On reste en Bundesliga. Cette fois, c'est le gazon qui est concerné. Et le gardien suisse Marwin Hitz. Sur ce coup-là, il n'est pas un exemple de fair-play. De loin pas. Ce 5 décembre 2015, alors portier d'Augsbourg, le Saint-Gallois piétine sciemment le point de pénalty à la 57e minute du match contre Cologne. Un labourage dans les règles de l'art! Objectif: abîmer la pelouse en la trouant et déstabiliser le tireur adverse, Anthony Modeste. Et ça marche: le Français glisse au moment de sa frappe, qu'Hitz peut détourner.

Augsbourg s'imposera 1-0. Si sa malice a aidé son équipe à récolter les trois points, l'Helvète – désavoué pour ce geste par son entraîneur et directeur sportif – n'en est pas fier et s'en excusera même après le match sur Twitter:

«Ce n'était pas la chose la plus juste à faire et cela n'arrivera plus»
Marwin Hitz

Chambrage suprême

Tous les joueurs et toutes les joueuses de tennis ont vécu ce moment, peu importe leur niveau. Juste après avoir raté une balle facile, en n'ayant même pas réussi à la toucher avec la raquette, ils se sont fait chambrer par leur adversaire ou le public avec la punchline «T'as un trou dans le cordage?».

Mais rassurez-vous: la prochaine fois que ça vous arrivera et que Dédé et Jacky vous allumeront derrière le grillage un ballon de rouge à la main, vous pourrez leur montrer la compilation des ratés du genre d'un certain... Roger Federer. Parce que oui, ça arrive même aux meilleurs!

Même le Maître a des trous dans sa raquette

Trou dans le bitume et sur le CV

Miguel Angel Lopez se souviendra longtemps du prologue du Giro 2020. Et pas à cause de la beauté des paysages italiens: il ne les a vus qu'une dizaine de minutes cette année-là. La raison de ce séjour express dans la Botte? Un trou, bien sûr! Sur la route, plus précisément, dans une ligne droite à Palerme. Le cycliste colombien ne l'a pas vu. Résultat: une perte de contrôle de son vélo et une lourde chute contre les barrières, qui a contraint le grimpeur à un départ en ambulance et à l'abandon. Dès la première étape, donc.

Au final, pas de fracture, mais une blessure profonde, proche d'une artère.

Alors finalement, mieux vaut être un pendulaire des CFF qu'un sportif de haut niveau, non?

Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire

1 / 12
Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

D'obèse morbide à star de la corde à sauter

En Australie, l'équipe de Léo Lacroix n'a plus que 5 joueurs valides
Pour ce quatrième voyage autour du monde à la recherche de nos Romands exilés, on vous fait découvrir de nouveaux visages et des situations jamais vues.

En Australie, il n'y pas que la saga «Djokovic». Le pays, qui ne rigole pas avec les mesures sanitaires depuis le début de la pandémie, est également touché de plein fouet par la déferlante «Omicron». Son football en est forcément impacté, comme nous l'explique Léo Lacroix:

L’article