DE | FR

Les recrues intoxiquées dans leur char peuvent quitter l'hôpital

Mardi quatre militaires suisses ont été retrouvés inconscient dans leur véhicule au Simplon. Ils sont guéris et une enquête est en cours.
05.05.2021, 10:39

Les quatre militaires retrouvés inconscients mardi matin au col du Simplon (VS) vont mieux. Ils peuvent déjà quitter l'hôpital. L'enquête de la justice militaire devrait durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

L'état des quatre militaires est «très réjouissant», a déclaré mercredi le porte-parole de l'armée, Daniel Reist. L'un d'entre eux a pu quitter l'hôpital dès mardi soir, les trois autres devraient pouvoir le faire mercredi après-midi.

Enquête en cours

La justice militaire a ouvert une enquête préliminaire sur les circonstances de l'accident, a précisé son porte-parole Georg Fritz. Il est difficile d'estimer le temps qu'il faudra pour déterminer la cause. Il s'attend à ce que l'enquête dure au moins plusieurs semaines. Si une expertise est nécessaire, cela prolongerait les investigations de plusieurs mois.

Ce que l'on sait sur l'incident

Selon les premières constatations, les quatre hommes avaient laissé le moteur tourner pour que le chauffage fonctionne en raison du froid. Selon Air Zermatt, l'air ne pouvait plus se renouveler, car le système de chauffage était couvert, ce qui a provoqué l'intoxication au monoxyde de carbone. (ats)

15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les autocollants «Stop pub» pourraient bientôt disparaître
Ceux qui ne veulent pas de publicité doivent coller la mention «Stop pub» sur leur boîte aux lettres. La conseillère nationale Vert'libérale Katja Christ veut changer ce système: seules les personnes affichant explicitement la mention «Publicité OK» recevraient encore de la publicité. La Poste n'est pas d'accord.

Recevoir des montagnes de flyers et de prospectus colorés dans sa boîte aux lettres est énervant. Du moins, c'est l'avis de 60% des ménages suisses, qui se défendent en affichant un autocollant «Stop pub».

L’article