DE | FR
Cadeaux, néant ou bonne bouffe, voici les attentes de cinq jeunes femmes pour la Saint-Valentin.
Cadeaux, néant ou bonne bouffe, voici les attentes de cinq jeunes femmes pour la Saint-Valentin.

Pour ou contre la Saint-Valentin? 5 copines dévoilent leurs plans

On a tous une manière différente d'aborder la Fête des amoureux: avec un bon restau, des fleurs, des chocolats, un dégoût profond ou du sens critique... Cinq bonnes copines nous ont dévoilé leur conception de la Saint-Valentin.
14.02.2022, 16:4715.02.2022, 07:07
Suivez-moi

A moins de vivre terré dans une caverne au fin fond du Val-de-Travers (NE), coupé de tout accès à Internet, passer à côté du 14 février relève presque de l'impossible. Sur les réseaux sociaux, dans les magasins, la boîte mail, les bistrots, sans oublier les «Et-toi-tu-fais-quoi-pour-la-Saint-Valentin?» rituels... On n'y coupe pas.

Depuis la nuit des temps (et surtout, depuis l'invention du marketing), cette fête a ses pro et ses anti, entre les fans inconditionnels et ceux à qui le mot «amour» file la nausée (ou l'envie de casser des assiettes).

On a dégoté un groupe d'amies représentatif de ce clivage et chacune d'entre elles nous explique ce que représente la fête de l'amour.

Une bonne occas'

Pour Gwen, qui travaille dans le management, la Saint-Valentin ne revêt pas vraiment une importance symbolique. Tout au plus:

«C'est un prétexte supplémentaire pour se faire une bonne bouffe»

En tout cas, pas de pralinés ni de fleurs sur sa liste de revendications. «Je n'ai jamais fait de cadeaux. Et si mon copain oubliait la Saint-Valentin, je ne me sentirais pas trahie. Au contraire, je serais plus gênée s'il sortait le grand jeu alors que je n'ai rien prévu pour lui.»

Un jour comme les autres

Du côté d'Emma, graphiste, même son de cloche. Pas de rituel qui fasse.

«A la limite, on va se le souhaiter. Mais cette fête n'est pas très symbolique pour nous»

«D'ailleurs, cette année, comme il est en Suisse allemande et que je reste en Suisse romande, on ne fait rien du tout.»

Un jour à marquer d'une pierre blanche (ou d'un rouge à lèvres)

En revanche, pour Margaux, chargée de communication, impossible de passer à côté: le 14 février, il faut marquer le coup. «Pas besoin forcément d'aller dans un gastro ou de s'offrir un énorme truc, mais je serais déçue de ne rien faire.»

«Je n'aime pas plus Kevin aujourd'hui qu'un autre jour»

Du coup, pour ce soir, ce sera juste un bon restaurant et échange de petites attentions. «Rien de fou, mais on se fait des cadeaux.» Margaux admet en riant qu'elle a choisi le sien: «Un rouge à lèvres».

Et celui de son copain, ça sera quoi? «Je ne peux pas le dire, il est à côté de moi», souffle-t-elle.

Ah! Et l'intéressé, il en pense quoi de la Saint-Valentin?

«On se fait bien avoir, nous les mecs. Il faudrait inverser les rôles!»

Une sortie entre filles

En ce qui concerne Léa, styliste, elle laisse son Valentin à la maison pour aller dîner avec une copine. «Il nous est arrivé de nous organiser un petit truc pour l'occasion. Mais la plupart du temps, je m'en souviens seulement le jour même!», confesse-t-elle.

Elle admet quand même qu'avec les réseaux sociaux, ça devient plus compliqué de faire l'impasse sur le 14 février:

«Maintenant, tout le monde se sent obligé de partager le cœur rouge en peluche moche qu'il a reçu. Ça déborde de gens qui s'aiment et qui s'étalent, ça dégouline!»

Pour Léa, tout ça, c'est «assez kitsch». «On a toute l'année pour se dire qu'on s'aime». Et puis:

«Pourquoi attendre la Saint-Valentin pour s’offrir une bouteille de vin?»

Un lundi

Quant à Florence, qui travaille dans la communication, la Saint-Valentin aurait pu mieux tomber. La jeune femme sort tout juste d'une rupture. Le moral tient bon, mais...

«Je me réjouis de demain, que ce soit terminé et que plus personne ne me parle de Saint-Valentin pendant une année!»

Au-delà de ce mauvais timing, elle jette un œil critique sur cette célébration: «Au fond, c'est un peu de la merde. Un truc marketing. J'ai même vu passer une offre pour faire planter un arbre, faire grandir ton amour en même temps que l'arbre... C'est à vomir, non?»

Bref pour elle, aujourd'hui, c'est avant tout:

«Un jour comme les autres, les gens bossent... Bref, un lundi quoi!»

Peut-être que c'est la meilleure chose à vous dire en rentrant chez vous ce soir, juste avant de vous faire houspiller par l'être aimé qui attendait un bouquet de fleurs.

Thèmes

A propos de couple, voici notre préféré. Et ce sont des influenceurs.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Où et pourquoi l'Ascension et la Pentecôte sont-ils des jours fériés?
Les ponts de mai et juin approchent à grands pas. On vous explique point par point ce que signifient l'Ascension et la Pentecôte, et dans les cantons où ces jours sont fériés.

Les dates sont différentes chaque année et se réfèrent directement à Pâques. L'Ascension a lieu 39 jours après le dimanche de Pâques et dix jours avant la Pentecôte.

L’article