faible pluie
DE | FR
Suisse
Analyse

Pourquoi les trottinettes électriques sont mauvaises pour le climat

epa07627037 Women ride an CIRC e-scooter (former FLASH) in Herne, Germany, 05 June 2019. Even before electric pedal-scooters are allowed nationwide on 15 June, a first provider will start a rental ser ...
Les scooters électriques partagés ne réduisent pas le trafic automobile - du moins en ville.image: EPA/EPA
Analyse

Les trottinettes électriques sont mauvaises pour le climat

Elles étaient censées préserver l'environnement et diminuer le trafic dans les villes. Pourtant, les trottinettes électriques en location n'ont pas réglé le problème, au contraire. Explications.
05.01.2022, 05:5205.01.2022, 11:40

Les fournisseurs de trottinettes électriques tels que Tier, Lime ou Bird ont encombré les villes du monde entier avec leurs engins. Leur mission? Limiter le trafic urbain et protéger l'environnement.

En location, elles polluent

La mission n'est pas accomplie, comme le montre une étude de l'EPFZ sur l'exemple de Zurich. En effet, les trottinettes électriques partagées ne remplacent jusqu'à présent guère les trajets en voiture dans la ville de la Limmat, mais plutôt les trajets à pied ainsi que les voyages à vélo, en tram ou en bus - qui sont de toute façon déjà durables. C'est ce que montre la reconstitution de 65 000 trajets. «Dans les conditions actuelles, les trottinettes et vélos électriques partagés nuisent plus au climat qu'ils ne sont utiles», explique Daniel Reck, chercheur à l'EPFZ.

«Dans les conditions actuelles, les trottinettes et vélos électriques partagés font plus de mal que de bien au climat»
Daniel Reck, EPFZ
Au lieu des trajets en voiture, les trottinettes électriques partagées remplacent les voyages en transports publics.
Au lieu des trajets en voiture, les trottinettes électriques partagées remplacent les voyages en transports publics.

En effet, les offres de partages ne détériorent pas seulement l'écobilan des villes en raison de l'absence d'effet de transfert des voitures vers les trottinettes électriques. Un autre problème est la courte durée de vie de ces bolides agiles. Selon la NZZ am Sonntag, ils finissent actuellement à la casse après environ deux ans. En bref, ils émettent ainsi, production comprise, plus de gaz à effet de serre qu'ils n'en remplacent.

A l'achat, c'est mieux

La situation est différente pour les vélos et trottinettes électriques achetés en propre, qui ont depuis longtemps conquis le marché de masse en Suisse. «Les trottinettes électriques privées remplacent nettement plus souvent les trajets en voiture individuelle», poursuit l'étude. La micromobilité privée réduirait donc les émissions de CO₂ et serait en fin de compte bénéfique pour le climat. Le slogan «Sharing is caring» ne s'applique donc pas à la micromobilité, bien au contraire.

Que doivent faire les villes?

Les villes devraient donc encourager les déplacements pendulaires en trottinettes et vélos électriques privés, par exemple en créant des zones de stationnement spéciales pour la micromobilité aux points névralgiques des transports publics, poursuivent les auteurs de l'étude.

Dans l'idéal, les trottinettes électriques partagées permettraient d'élargir la zone d'action des transports en commun et, dans les quartiers périphériques, de desservir le «dernier kilomètre» jusqu'aux logements, poursuit le rapport.

A quoi sert cette étude?

C'est autour de la gare centrale de Zurich que les trottinettes électriques sont les plus utilisées.
C'est autour de la gare centrale de Zurich que les trottinettes électriques sont les plus utilisées. image: epfz

Les études précédentes, qui attestaient d'un bien meilleur bilan climatique pour les trottinettes et vélos électriques partagés, partaient encore plus souvent du principe qu'ils remplaceraient un trajet en voiture. L'étude des 65 000 trajets a toutefois permis de cerner plus précisément les préférences des utilisateurs. En effet, les chercheurs ont collecté pendant trois mois les données de position, les réservations ainsi que les données d'enquête de 540 participants à l'étude dans la ville de Zurich. Ces données ont été complétées par des informations sur la météo et sur les possibilités de mobilité disponibles.

Il en résulte un modèle de choix des moyens de transport qui comprend les trottinettes électriques partagées, les vélos électriques, les transports publics, le vélo, les trajets à pied et le trafic automobile.

Les vélos partagés, ça marche

Sicht auf eine Velostation mit Fahrraeder von PubliBike, am Dienstag, 18. September 2018, in Bern. Nach Eroeffnung der Stationen konnten die Veloschloesser problemlos geknackt werden und die Fahrraede ...
Les pendulaires préfèrent les Publibikes pour se rendre au travail.image: KEYSTONE

Contrairement aux trottinettes électriques partagées, les vélos en libre-service proposés à des stations fixes contribuent à réduire le trafic. «Les schémas temporels indiquent que les vélos à emplacement fixe sont surtout privilégiés pour les trajets domicile-travail et peuvent donc jouer un rôle important dans la réduction du trafic automobile aux heures de pointe», expliquent les auteurs de l'étude. Par ailleurs, la meilleure disponibilité serait un atout. De plus, les prix des Publibikes sont plus bas que ceux des trottinettes électriques partagées.

(amü)

La pollution a baissé en 2020

1 / 5
La pollution a baissé en 2020
source: shutterstock / shutterstock
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les petits gestes du quotidien pour l'environnement

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le zoo de Bâle a tué un bébé orang-outan en bonne santé
Après la mort de la femelle orang-outan Revital au zoo de Bâle, son nouveau-né a été euthanasié. Cette décision suscite l'incompréhension chez de nombreuses personnes. Le zoo se défend.

Peu après la naissance de son bébé singe, la femelle orang-outan Revital est morte au zoo de Bâle. Elle a été retrouvée morte, mardi, dans son enclos, a annoncé le zoo de Bâle. Ce qui est également choquant, c'est la mort du nouveau-né. Celui-ci a été euthanasié le jour même de la mort de sa mère.

L’article