DE | FR

«Lion» d'Epalinges: indices, témoignages, rumeurs, voici ce que l'on sait

Dernier rebondissement dans l'incroyable affaire du fauve d'Epalinges: la police vaudoise privilégie désormais la piste d'un chien errant. Vraiment? On a mené notre petite enquête.
01.04.2022, 19:4602.04.2022, 11:38
Suivez-moi

«Bonjour, je vous appelle pour cette histoire de lion à Epalinges». Si cette entrée en matière est improbable, elle est monnaie courante depuis jeudi soir, 31 mars 2022. Du moins en Suisse romande. Et oui, la présence supposée d'un fauve en liberté dans la région lausannoise a enflammé les médias jusqu'à ce qu'un communiqué de la police cantonale dégonfle, vendredi à la mi-journée, la piste folle du gros félin.

Qu'en est-il de l'unique photo dévoilée sur les réseaux? Quels indices ont été retrouvés sur les lieux? Le félin ne serait finalement qu'un (très) gros chien? Est-ce qu'un privé peut véritablement posséder un lion dans son jardin? Voici ce que l'on sait.

Adopte un lion (.com)

On ne va pas faire durer le suspense. Oui, vous avez le droit de posséder un grand félin à domicile, en Suisse, mais sous conditions. L'une des premières questions qui se posaient sur la présence de ce supposé lion dans nos contrées était de savoir s'il pouvait s'être échappé d'une résidence privée.

«Dans le canton du Vaud, les grands félins sont détenus dans les zoos, mais théoriquement on peut délivrer une autorisation pour les privés»
Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal VD

Ces autorisations doivent remplir trois conditions, selon le vétérinaire cantonal. La personne détentrice doit être au bénéfice d'une formation spécifique, mais aussi suivie par un expert et être en mesure de prodiguer des aménagements adéquats. Si vous souhaitez élever un lion, un guépard ou un tigre, jetez un coup d'oeil sur l'article 92 de l'ordonnance sur la protection des animaux ci-dessous.

L'art 92 de l'ordonnance sur la protection des animaux
L'art 92 de l'ordonnance sur la protection des animaux

Dans le cas qui nous intéresse, il n'y a actuellement pas de lion enregistré chez un privé dans le canton de Vaud, nous confirme le vétérinaire cantonal.

«Nous avons un privé qui possède un serval, mais pas de lion pour l'instant»
Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal VD
C'est ça, un serval. Sorte de gros chat un poil plus musclé qu'un matou d'appartement.
C'est ça, un serval. Sorte de gros chat un poil plus musclé qu'un matou d'appartement.

L'histoire du fauve qui se balade en liberté dans la région reste donc tout à fait plausible. Mais qu'est-ce qui exclut finalement l'hypothèse de la lionne? Et bien, c'est une histoire d'anatomie.

Vous avez vu cette queue ?

Giovanni Peduto explique que les traces découvertes sur les lieux par les autorités sont compatibles avec celles d'un canidé. Un autre détail, qui n'en est pas un dans cette affaire, se cache dans sa queue.

«La photo est impressionnante, mais si vous regardez la queue de l'animal de plus près, elle est compatible avec celle d'un chien»
Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal VD

Les premiers indices, tels que les traces et la forme de la queue, laissent donc penser qu'il s'agit bien d'un canidé. Contacté par watson, le directeur du zoo de Servion, Roland Buillard, avoue qu'il doute encore de l'identité du fugitif.

«Lorsque j'ai vu la photo, au premier coup d'oeil, pour moi, c'était une lionne»
Roland Buillard, zoo de Servion

Et la queue dans tout ça? Roland Buillard explique qu'il est extrêmement difficile de se baser sur une seule photographie, qui plus est, de mauvaise qualité. «Les autorités ont les outils et l'expertise nécessaires pour enquêter sur ce genre de cas. Si leurs indices montrent que c'est un canidé, je ne vais pas les mettre en doute, mais c'est une drôle d'histoire», nous glisse encore Roland Buillard.

Un seul signalement pertinent

La queue et les traces suffisent-elles pour tirer les conclusions actuelles? Selon le vétérinaire cantonal, il faut aussi prendre en compte le fait que l'on n'a pas retrouvé l'animal. En clair, si on met tout en oeuvre pour le traquer et qu'on ne le trouve pas, cela pourrait aussi vouloir dire que le fauve n'existe pas.

«Imaginons que c'est un véritable lion et qu'il se promène véritablement dans la région. On aurait eu, depuis, d'autres indices et témoignages pertinents»
Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal VD

Car oui, c'est bel et bien un faisceau d'indices qui est pris en compte dans ce type d'enquête. Et, pour l'heure, aucun autre témoignage n'a été jugé pertinent dans cette affaire.

De son côté, la police vaudoise confirme que la photographie de l'animal est authentique et qu'elle provient directement du témoin principal.

«La personne qui nous a transmis cette photo est de bonne foi et c'est le seul signalement pertinent que nous avons reçu»
Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise

Le vétérinaire cantonal ajoute que dans l'hypothèse où l'animal s'est échappé d'une résidence privée, le fait qu'il soit habitué à la présence d'êtres humains l'aurait vraisemblablement amené à se rapprocher des habitations. Ne serait-ce que pour chercher de la nourriture. Dans cette histoire, notre «lionne» se montre au contraire extrêmement discrète, voire «peut-être un peu trop», selon le vétérinaire cantonal.

Pourquoi tant de ramdam?

Patrouilles de gendarmerie, police municipale lausannoise, brigade canine, détachement d'action rapide et de dissuasion (DARD), hélicoptère de l'armée (un Super Puma, qui plus est), gardes faunes, de nombreuses équipes se sont rendues sur le terrain à la recherche du supposé fauve. Lorsqu'on demande à la police vaudoise si les moyens n'étaient pas disproportionnés, la réponse est tranchée.

«On a appliqué le principe de précaution en engageant les moyens disponibles. Si l'animal avait été véritablement un grand félin, qu'est-ce qui se serait passé?»
Jean-Christophe Sauterel, porte-parole police vaudoise

L'histoire de la lionne de Epalinges, qui avait si bien commencé le soir du 31 mars, a (pour l'heure) accouché d'une souris qui ressemble étrangement à un chien errant. Si les autorités semblent convaincues que ce n'est pas un canular, les jours prochains vont peut-être nous réserver quelques nouvelles surprises sur l'identité de notre fugitif.

22 photos d'animaux mignons

1 / 24
22 photos d'animaux mignons
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Une lionne se balade autour de Lausanne (vidéo non vérifiée)

Vous aimez les animaux? Par ici

Ce chien sourit tout le temps et fait la joie d'internet

Link zum Artikel

Des animaux comme cadeaux de Noël? La tendance qui inquiète la SPA

Link zum Artikel

Monika ou l'incroyable destin d'une chienne miraculée

Link zum Artikel

Voici le nouveau chiot (trop chou) de Joe Biden

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse «prédestinée» à rejoindre la communauté européenne selon Pfister
Emmanuel Macron a défendu la création d'une communauté politique européenne début mai devant le Parlement européen pour répondre à la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Le président du Centre, Gerhard Pfister, appelle le Conseil fédéral «à examiner en détail» l'idée d'une communauté politique européenne lancée par le président français Emmanuel Macron. Il estime que cette proposition est une chance pour la Suisse.

L’article