ciel couvert
DE | FR
1
Suisse
Argent

Le chef de l'armée admet des erreurs dans les coûts informatiques

Le chef de l'armée admet des erreurs dans les coûts informatiques

Les estimations de co
Image: sda
Des erreurs dans la préparation du budget informatique 2021 ont été commises, a admis samedi le chef de l'armée, Thomas Süssli. Il a rejeté les accusations selon lesquelles il aurait informé trop tard les autorités.
23.10.2021, 14:2224.10.2021, 09:52

Les estimations de coûts pour les projets informatiques sont intervenues «trop tardivement», a déclaré Thomas Süssli à la radio alémanique SRF. Lorsque l'ampleur des coûts pour l'intégration de nouveaux systèmes informatiques est apparue plus clairement, le budget informatique était déjà établi. Au total, 460 millions étaient prévus.

Les informations des médias, selon lesquelles les coûts informatiques pour l'année en cours dépasseraient de 100 millions le budget, ont irrité certains politiciens. Il est inacceptable que «nous ne soyons pas informés lorsque des goulets d'étranglement se profilent», a critiqué en début de semaine le conseiller aux Etats Werner Salzmann (UDC/BE). La conseillère nationale Priska Seiler Graf (PS/ZH) estime elle qu'une enquête de la délégation des finances est nécessaire.

«Rien à cacher»

Thomas Süssli a répondu à la radio samedi que les décideurs politiques étaient régulièrement informés des grands projets. Il avait été précisé dès le départ qu'il y aurait des retards en raison du manque de personnel dans le domaine informatique.

«Peut-être n'avons-nous pas réussi à dire exactement où se situe le problème», a admis le chef de l'armée. L'éventualité de mobiliser la délégation des finances en tant qu'organe de surveillance ne le rend pas «nerveux», a-t-il ajouté. L'armée assume les erreurs commises, mais il n'y a rien à cacher. (ats)

Talk: Estelle, 22 ans, lieutenante

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les hôpitaux suisses ne sont pas aussi propres que vous le pensez
En 2021, près de 40% des établissements hospitaliers contrôlés par Swissmedic n'ont pas respecté les normes d'hygiène recommandées. Un hôpital vaudois épinglé déplore une faute de moyens.

Gare aux infections que l'on attrape non pas hors de chez soi, mais... au sein des services hospitaliers. Si l'on en croit un récent article de 24 heures, en 2021, sur 20 hôpitaux suisses contrôlés par Swissmedic, 39% n'ont pas satisfait les exigences en matière de désinfection des instruments chirurgicaux. Selon les derniers rapports de l'autorité d'inspection, 50% d'entre eux n'employaient pas non plus de personnel «suffisamment qualifié et formé». Lors de contrôles improvisés, un des inspecteurs de Swissmedic s'étant entretenu avec le quotidien vaudois déclare, par ailleurs, avoir fait face à des scènes «écœurantes».

L’article