ciel couvert
DE | FR
Suisse
Argent

Voici ce que les Suisses ont dépensé lors du Black Friday 2023

Image
Image: shutterstock / watson

Voici combien les Suisses ont dépensé lors du Black Friday

Un nouvel appareil photo, une nouvelle console de jeu ou déjà les premiers cadeaux de Noël: cette année, le Black Friday a été l'occasion de faire de bonnes affaires. La situation économique avec la hausse des prix est également visible dans les chiffres de vente du Black Friday.
29.11.2023, 11:5029.11.2023, 12:49
Julia Neukomm
Julia Neukomm
Suivez-moi
Reto Fehr
Reto Fehr
Reto Fehr
Suivez-moi
Philipp Reich
Philipp Reich
Philipp Reich
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Actions, rabais, réductions — vendredi dernier, c'était le Black Friday, le plus grand événement de shopping de Suisse, et les achats ont été nombreux. Des milliers de consommateurs sont partis à la chasse aux bonnes affaires. Selon blackfridaydeals.ch, le commerce de détail non alimentaire suisse a réalisé un chiffre d'affaires de 490 millions de francs en 24 heures. Cela représente dix millions de francs de plus que l'année précédente.

Chiffre d'affaires en hausse, mais inférieur au record

En ligne aussi, les paniers se sont remplis et les cartes de crédit ont été dégainées. Ainsi, ce canal a généré environ 115 millions de francs de chiffre d'affaires. Dans les magasins, donc hors ligne, environ 375 millions de francs ont été générés.

En 2023, les affaires n'atteignent toutefois pas le niveau des années record 2020 et 2021. A cette époque, environ 500 millions de francs de chiffre d'affaires avaient été réalisés.

Valeur du panier d'achat à nouveau plus élevée

En 2023, la valeur moyenne du panier d'achat en ligne était d'environ 250 francs. L'année précédente, elle était encore inférieure de 15 francs. L'augmentation des prix cette année indique que de nombreux consommateurs ont reporté leurs achats sur le Black Friday. Il n'est donc pas surprenant que les chiffres aient augmenté.

Les articles à prix élevé comme un nouveau téléphone portable, un ordinateur, un téléviseur ou des meubles ont été particulièrement appréciés cette année. Les produits bon marché, achetés plutôt spontanément, étaient moins demandés.

Le pourcentage de clients en ligne qui ont effectivement effectué un achat, également appelé taux de conversion, a baissé cette année de 5,5% à 5,1%. Cela laisse supposer que de nombreuses personnes se sont principalement limitées à des achats planifiés à l'avance.

La «courbe de consommation» s'emballe à nouveau

Le projet Monitoring Consumption Switzerland de l'Université de Saint-Gall ne fournit pas de chiffres absolus, mais une comparaison avec les jours de shopping «normaux». Chaque jour, des scientifiques évaluent de manière anonyme et échelonnée le volume des paiements par carte (de débit et de crédit) et par téléphone portable en Suisse. Cette année encore, la «courbe de consommation» est en forte hausse.

Les données des dernières années étayent également la thèse selon laquelle les journées de chasse aux bonnes affaires de fin novembre lancent les ventes de Noël. Jusqu'aux fêtes de fin d'année, l'activité d'achat reste constamment élevée, avec un pic juste avant le 24 décembre.

Lors du Cyber Monday (le lundi qui suit le black friday), qui s'est déroulé principalement en ligne, les caisses ont encore bien sonné. Ainsi, blackfridaydeals.ch prévoit un chiffre d'affaires de 80 millions de francs pour les ventes en ligne dans toute la Suisse. Ce chiffre correspond à celui de l'année précédente.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Des ours rigolos? Les voici:
1 / 23
Des ours rigolos? Les voici:
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur X
Un enfant part en voyage sur le tapis roulant à bagages
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Camps de ski et ramadan: Vaud a trouvé un compromis prometteur
Les autorités scolaires vaudoises et l'association faîtière des musulmans du canton ont trouvé une solution permettant aux élèves de déroger au jeûne durant les camps de ski. Pourquoi il faut saluer cet accord.

Dans le présent dossier, il y a deux manières de voir le verre: à moitié plein ou à moitié vide. Voyons-le à moitié plein. En pointant ce qu’il y a d’encourageant. Une «solution» – c’est 24 Heures qui nous l’apprend ce jeudi – a été trouvée entre l'Etat de Vaud et l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) de manière à dispenser les élèves musulmans pratiquants de l'«obligation» du jeûne durant la période des camps de ski.

L’article