ciel clair-3°
DE | FR
Suisse
Astronomie

En Suisse, une comète vieille de 50 000 ans va irradier le ciel

Un événement jamais vu depuis 50 000 ans va survenir dans le ciel suisse

La dernière fois que cette comète est passée aussi près de la Terre, Homo sapiens et Néandertaliens se côtoyaient. Voici tout ce que vous devez savoir de l'événement astral extraordinaire qui débute ce 13 janvier.
12.01.2023, 12:2712.01.2023, 18:10
La comète qui sera visible depuis la Suisse entre le 12 et le 13 janvier 2023 vient du nuage d'Oort.
La comète C/2022 E3 (ZTF), qui sera visible depuis la Suisse entre le 12 et le 13 janvier 2023, vient du nuage d'Oort.Image: Shutterstock

Quand est-ce que la comète sera visible depuis la Suisse?

Les scientifiques l'ont intitulée «C/2022 E3 (ZTF)». Il s'agit d'une comète découverte dans la constellation de l'Aigle le 2 mars 2022 et elle déjà visible depuis la Suisse, sous la forme d’une tache floue, à l'aide de jumelles ou d'un télescope.

Ces outils seront d'autant plus utiles dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier 2023, à 5h18, lorsque l'astre sera au plus proche du soleil et pourra donc être observé de manière distincte. Son passage durera environ huit heures.

Comme le rapporte la Nasa, il faudra patienter jusqu'au 2 février 2023, lorsque la comète C/2022 E3 (ZTF) passera devant la Terre, pour s'émanciper de ces outils et pouvoir contempler le spectacle à l'œil nu.

La Suisse a récemment vécu un autre événement astral

En quoi cette comète est-elle exceptionnelle?

C/2022 E3 (ZTF) vient du nuage d'Oort, une sphère formée de petites comètes qui entoure le système solaire. Comme l'explique Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur cité par le magazine de référence Space, pour venir jusqu'à nous, cet astre a parcouru un long chemin qui a duré... 50 000 ans. Ce qui signifie que la dernière fois que la comète est passée si près de la Terre, c'était durant l'ère glaciaire, période durant laquelle les premiers Homo sapiens et les Néandertaliens se partageaient la planète.

Le passage exceptionnel de cette comète se révèle donc de haute importance pour les astronomes car elle est à l'origine du système solaire primitif, poursuit le scientifique français. La boule de glace qu'est la C/2022 E3 (ZTF) pourrait ainsi apporter des informations nouvelles sur la formation de la Terre et plus précisément sur la façon dont elle s'est enrichie en eau au cours de son histoire.

A quoi faut-il s'attendre?

Dans la nuit du 12 au 13 janvier 2023, la comète sera à 160 millions de kilomètres de la Terre. Elle se déplacera vers la constellation du Bouvier, puis visitera celle du Dragon et la Petite Ourse durant plusieurs jours.

Bien qu'à ce niveau-là, sa brillance demeure difficile à prédire, note Space, les astronomes ont confirmé que la luminosité de la comète C/2022 E3 (ZTF) sera maximale lorsqu'elle parcourra la constellation de la Girafe, à 42 millions de kilomètres de nous, le 2 février 2023.

Comment observer le passage de la comète le 13 janvier 2023?

Pour observer le passage de cette comète exceptionnelle le 13 janvier 2023, il faudra s'aider de jumelles ou d'un télescope. A condition de s'être «éloigné de la pollution lumineuse» des grandes villes, avertit Eric Lagadec.

Il sera tout aussi possible de suivre l'événement en ligne grâce au «Projet de télescope virtuel 2.0» qui le diffusera en direct et gratuitement à partir de 23h à Toronto (et donc 5 heures du matin en Suisse), depuis son site Web ou sa chaîne YouTube. Pour ceux voulant profiter du spectacle sans outils, rendez-vous le 2 février, hors de chez vous ou, à nouveau, depuis les liens susmentionnés. (mndl)

Vous n'avez jamais vu une éclipse lunaire comme celle-ci

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Romands ont plus de cancers que les Alémaniques
Les chiffres sur le cancer le confirment: les Romands et les Tessinois ont un risque accru de développer une maladie. Et il existe des pistes d'explications à cela.

Même le cancer est marqué par le Roestigraben. C'est en tout cas ce que révèlent les chiffres mis en avant par le journal 24heures vendredi 3 février.

L’article