DE | FR

Tests payants et extension du certif, tout savoir sur les décisions du Conseil fédéral

Ce 25 août, le Conseil fédéral confirme les tests payants dès le 1er octobre et lance une réflexion pour rendre le certificat Covid obligatoire dans tous les lieux publics fermés.



Ces dernières semaines, le nombre de patients hospitalisés liés au Covid a fortement augmenté. Une hausse probablement due au faible taux de vaccination en Suisse, estime le Conseil fédéral: seulement 56% de la population a reçu au moins une dose de vaccin, contre 63% dans l’Union européenne. Aussi le gouvernement a décidé de serrer la vis.

Le Conseil fédéral estime qu'il est difficile de prédire si la forte augmentation des hospitalisations se poursuivra ces prochaines semaines ou si la situation va se stabiliser à nouveau.

Dans ce contexte, si les hospitalisations poursuivent leur forte hausse, la perspective d’une surcharge des hôpitaux d’ici quelques semaines n’est pas exclue. c'est pourquoi les autorités ont décidé de serrer la vis, voici ce qui est mis en consultation jusqu'au 30 août 👇.

Les renforcements prévus centrés sur le certificat Covid

Au vu de la situation, le Conseil fédéral a décidé, à titre préventif, de consulter les cantons et les partenaires sociaux sur un éventuel renforcement des mesures sanitaires.

Le certificat Covid est au centre du dispositif. Il permet, en effet, d’attester de façon uniforme et infalsifiable d’une vaccination contre le Covid-19, d’une guérison après une infection ou d’un résultat de test négatif.

Contrairement aux vagues précédentes, il n’est pas prévu de fermer des secteurs entiers ou d’interdire certaines activités. Et ceci précisément grâce au certificat Covid.

En effet, il réduit les probabilités de transmission, car il limite les rassemblements visés aux personnes qui ne risquent pas, ou seulement faiblement, de se contaminer mutuellement. Comme jusqu'à présent, l’obligation de fournir un certificat Covid ne s’appliquerait pas aux enfants et aux jeunes de moins de 16 ans.

Les recommandations usuelles et largement acceptées en matière d’hygiène et de respect des distances, les règles de quarantaine et l’obligation générale de porter le masque dans les espaces intérieurs accessibles au public, les magasins et les transports publics resteraient inchangées.

Certificat obligatoire à l’intérieur des restaurants, des bars et des clubs

Le Conseil fédéral propose d’étendre l’obligation de fournir un certificat Covid, qui prévaut actuellement pour les discothèques et les salles de danse, à tous les espaces intérieurs des restaurants, des bars et des clubs.

Dans le détail:

En revanche, le certificat Covid ne serait pas obligatoire pour passer une simple nuitée à l’hôtel, car ces établissements doivent aussi être ouverts aux personnes qui ne peuvent pas se faire dépister en urgence.

Certificat Covid pour les mariages et événements privés ou publics

Par ailleurs, les événements qui ont lieu à l’intérieur (concerts, théâtre, cinéma, manifestations sportives et événements privés, p. ex. mariages) doivent également être restreints aux personnes disposant d’un certificat Covid.

Certificat Covid obligatoire pour les lieux culturels et de loisirs

Le certificat Covid sera obligatoire pour accéder aux lieux tels que:

Les établissements qui ne disposent que d’espaces extérieurs seraient exemptés de l'obligation de certificats Covid.

A noter que les activités sportives et culturelles en intérieur, comme les entraînements ou les répétitions de musique et de théâtre seraient soumises à l'obligation du certificat Covid.

Ces nouvelles mesures ne s’appliqueraient pas aux enfants et aux jeunes de moins de 16 ans ainsi qu’aux groupes de 30 personnes au maximum qui s’entraînent ou répètent régulièrement ensemble dans des locaux séparés.

Pas de certificat Covid à l'église ou lors de rassemblements politiques

Pour des raisons de protection des droits fondamentaux, le certificat Covid ne serait pas exigé pour les manifestations religieuses, les funérailles et les manifestations destinées à la formation de l’opinion politique réunissant un maximum de 30 personnes.

Mais les gens y seraient soumis à l’obligation de porter le masque lorsque cela se déroule en intérieur. Pour les événements en plein air, les règles actuelles continueraient de s’appliquer.

Un certificat Covid dans le cadre professionnel ?

Le Conseil fédéral propose, par ailleurs, de clarifier par voie d’ordonnance la question de l’utilisation du certificat Covid dans le cadre professionnel. Il s’agit d’y inscrire explicitement que les employeurs peuvent vérifier l’existence d’un certificat si cela permet de définir des mesures de protection adaptées ou de mettre en œuvre un plan de dépistage.

Fin des tests rapides gratuits, sauf pour les jeunes

À partir du 1er octobre 2021, les personnes se faisant dépister pour obtenir un certificat devront payer leur test rapide elles-mêmes. Toutes les personnes souhaitant se faire vacciner ont eu la possibilité de le faire. Cette dernière reste gratuite. Pourquoi? Le Conseil fédéral considère donc qu’il n’est plus de la responsabilité de la collectivité de prendre en charge les tests des personnes non vaccinées.

Les exceptions:

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Le certificat Covid étendu aux restos: tout ce qui change dès aujourd'hui

Dès ce lundi, il faudra présenter un certificat Covid à l’entrée des restaurants, des bars, des lieux culturels et de loisir, ainsi que de certaines universités. La mesure est limitée dans le temps, jusqu’au 24 janvier 2022. Voici tous les endroits concernés.

Moins d'une semaine après avoir été annoncée par le Conseil fédéral, l'extension du certificat Covid à plusieurs lieux clos, dont bars et restaurants, entre en vigueur ce lundi.

Les raisons invoquées par Berne, et qui justifient ce sévère tour de vis: éviter les fermetures. «Le certificat permet d’organiser des manifestations et des activités qui, autrement, seraient trop dangereuses», dit le Conseil fédéral.

Le certificat devra obligatoirement être présenté pour:

Le certificat sera aussi …

Lire l’article
Link zum Artikel