Suisse
CFF

Elle n'aurait jamais dû insulter un contrôleur CFF

Elle n'aurait jamais dû insulter un contrôleur CFF

Insulter un contrôleur CFF peut coûter très cher (image d'illustration).
Les CFF ne laissent passer aucune agression verbale.Image: KEYSTONE
En octobre dernier, une femme a insulté l'employé des CFF qui l'avait contrôlée. Elle a été condamnée par ordonnance pénale.
31.05.2024, 07:49
Simone Brändlin / ch media
Plus de «Suisse»

Cette voyageuse bâloise a payé cher pour son voyage en train jusqu'à Brugg en octobre dernier. Après avoir été contrôlée par un agent de train des CFF, elle l'a insulté en descendant à Brugg en le traitant de «fils de pute», de «tas de merde» et en utilisant l'expression «va te faire foutre», comme l'indique une ordonnance pénale du ministère public argovien. Cette dernière ne précise pas si la femme voyageait sans billet valable ou encore quelle était la raison de ces insultes.

Le contrôleur n'a pas laissé couler et a rapidement dénoncé la grossière passagère. Celle-ci a été condamnée à une amende de 1300 francs avec sursis, assortie d'un délai d'épreuve de deux ans. Elle doit en outre payer une amende de 300 francs et des frais de 600 francs.

Contacté par ArgoviaToday, le porte-parole des CFF Bas Vogler explique que «chaque agression contre les collaborateurs des CFF est une de trop». Les CFF condamnent chaque cas individuel et les dénoncent systématiquement:

«Il s'agit d'un délit poursuivi d'office»

Les accompagnateurs de la clientèle sont formés et soutenus dans la désescalade de situations délicates, détaille encore le porte-parole. Les CFF observent certes que les voies de fait sont soumises à des fluctuations statistiques, mais que certains incidents contre le personnel ou les clients sont devenus plus graves.

«Les évolutions sociales n'évitent pas les trains ou les gares», ajoute Bas Vogler. La situation générale en matière de sécurité dans les trains et les gares est plutôt stable dans toute la Suisse, comme le souligne encore le porte-parole.

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

Voici comment les voleurs des bornes CFF opèrent
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Les promoteurs de Sarco veulent l'utiliser en Suisse en 2024
L'organisation The Last Resort a confirmé qu'elle entendait bien mettre en service la capsule d'aide au suicide en Suisse d'ici à la fin de l'année. Elle n'a annoncé toutefois ni de date ni de lieu.

Face aux journalistes réunis à Zurich mercredi, Fiona Stewart, membre fondatrice de l'organisation The Last Resort, a indiqué qu'elle s'attendait à ce que la mini-cabine d'aide au suicide Sarco soit utilisée pour la première fois d'ici à la fin de l'année en Suisse. Toute précision supplémentaire serait un «manque de respect» pour la personne y faisant appel, a-t-elle ajouté.

L’article