Suisse
Commentaire

Elections à Genève: Pierre Maudet et son insolente 2e chance

A l'issue du premier tour des élections de Genève, Pierre Maudet s'est retrouvé à la sixième place de la course.
Au premier tour des élections cantonales genevoises, Pierre Maudet s'est retrouvé à la sixième place de la course au Conseil d'Etat.keystone/montage watson
Commentaire

La deuxième chance insolente de Pierre Maudet

Tout homme a droit à une seconde chance. Ce n'est pas Pierre Maudet qui dira le contraire, après son bon score au premier tour des élections cantonales de dimanche. Mais les Genevois ont négligé un aspect très important.
03.04.2023, 11:5903.04.2023, 13:41
Julian Spörri / ch media
Plus de «Suisse»

La population du canton de Genève a tranché: elle désire le retour de Pierre Maudet au Conseil d'Etat. Dimanche, à l'issue du premier tour des élections, le politicien de 45 ans s'est retrouvé à la sixième place de la course. Ses chances restent très bonnes pour le deuxième tour, qui doit avoir lieu le 30 avril.

L'homme a pourtant été condamné pour acceptation d'un avantage après son voyage controversé à Abu Dhabi. Les Genevoises et Genevois l'auraient-ils oublié? Entre la voix du peuple et celle des institutions, de la justice et des partis s'est formé un vrai fossé. C'est ce que révèle ce scénario au final assez saugrenu.

Une popularité intacte

De gauche à droite, on a répété à l'envie que le retour du politicien de 45 ans tombé en disgrâce nuirait à la crédibilité de Genève. Les citoyens de la République en ont décidé autrement. La condamnation de l'ex-membre du PLR n'a en rien entaché sa popularité.

Pour la politique genevoise, c'est une sacrée leçon. Mais cette indifférence ouvre un autre débat. Car, si tout homme — même politique — a droit à une deuxième chance, c'est bien le fait que Genève a préféré détourner le regard face à l'absence de repentir et de prise de conscience de Pierre Maudet qui pose problème.

«Un politicien doit toujours être exemplaire — mais un politicien ne peut pas toujours être infaillible»
Pierre Maudet19.30, rts

Seuls ceux qui arrivent à reconnaître leurs erreurs pourront éviter de les commettre une deuxième fois. Et cela, Genève ne l'a apparemment pas compris.

Traduction et adaptation par Alexandre Cudré

Chaux-de-fonnier vs Genevoise: qui parle mieux le Suisse?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Voici à quel point les primes devraient augmenter en 2025
Le choc s'annonce à nouveau rude cet automne. Selon le comparateur en ligne Comparis, la hausse des primes de l'assurance de base devrait tourner autour des 6% en moyenne cette année. Voire 10% dans certains cantons et certaines régions.

Le coût des primes augmente depuis une bonne vingtaine d’années – à un rythme de plus en plus rapide. Malgré une hausse moyenne des primes de 8,7 % pour 2024, certaines caisses disposeront d'un mince coussin de réserve à la fin de l'année, a indiqué Comparis dans un communiqué jeudi. Il est donc possible que certaines primes de l'assurance de base augmentent de plus de 10%.

L’article