Suisse
Conseil national

L'ex-conseiller national et d'Etat Arthur Schmid est décédé

Arthur Schmid (à droite), ici avec le chancelier allemand Willy Brandt en 1972 (archives).
Arthur Schmid (à droite), ici avec le chancelier allemand Willy Brandt en 1972 (archives). image: keystone

Cet ex-conseiller national et d'Etat est décédé

L'ancien conseiller national et conseiller d'Etat socialiste argovien Arthur Schmid est décédé à l'âge de 95 ans.
01.05.2023, 13:3601.05.2023, 13:39
Plus de «Suisse»

Parallèlement à son activité à Berne et au gouvernement cantonal, il avait présidé le PS Suisse de 1969 à 1974.

Le vétéran du parti socialiste est décédé dans la nuit du 1er mai, soit le jour de la fête du travail, a confirmé lundi la chancellerie d'Etat d'Argovie, interrogée par Keystone-ATS.

Arthur Schmid était né le 25 janvier 1928 à Oberentfelden (AG). Après des études de droit à l'université de Zurich, il a d'abord travaillé comme secrétaire au tribunal de district de Kulm, puis comme secrétaire général à la direction argovienne de la santé.

Candidat au Conseil fédéral il y a 50 ans

Arthur Schmid a été élu en 1959 au National, où il a effectué cinq législatures complètes. Il n'a en revanche pas réussi à faire une très grande carrière dans la politique nationale. En 1973, il a été battu par le Soleurois Willi Ritschard lors des élections au Conseil fédéral en tant que candidat officiel du PS. Il a également siégé au conseil d'administration des CFF entre 1980 et 1990.

Six ans après son élection à la Chambre du peuple, il a été élu au gouvernement argovien, où il a dirigé le département de l'éducation pendant 28 ans.

L'ouverture de l'école normale, la loi sur l'enseignement, la création de l'école technique supérieure de Brugg-Windisch et la fondation de l'école supérieure d'économie et d'administration d'Argovie-Soleure ont eu lieu pendant son mandat de directeur de l'éducation.

«Merci Turi, repose en paix»
Cédric Wermuth, coprésident du PS

Pour l'actuel conseiller national argovien, Arthur Schmid était «un ami, un camarade et un modèle». (sda/ats)

Cette voiture autonome snobe la police
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les soins dentaires restent sous l'assurance complémentaire
L'Office fédéral de la santé publique refuse le remboursement des soins dentaires au motif qu'il faut avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Et pourtant, des contrôles réguliers pèsent sur l'argent des ménages.

L'assurance maladie ne prendra pas en charge les soins dentaires. Le National a rejeté lundi, par 123 voix contre 62, une initiative parlementaire de Katharina Prelicz-Huber (Vert-e-s/ZH) en ce sens.

L’article