DE | FR
Image: KEYSTONE

Dispo fin juin, le certificat Covid de la Confédération sera «convivial»

D’ici la fin du mois de juin, un certificat Covid sera disponible en Suisse. Et c’est la Confédération qui le réalisera. La solution privée a ainsi été écartée.
07.05.2021, 11:4707.05.2021, 17:52
Team watson
Team watson
Suivez-moi

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a décidé de réaliser le certificat COVID avec la solution de l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT), communique la Confédération. Celui-ci devra être «convivial et disponible facilement sur smartphone ou sur papier. Son contrôle doit aussi être rapide.»

«D’ici à fin juin 2021, toutes les personnes vaccinées, guéries ou ayant reçu récemment un résultat de test négatif pourront, si elles le souhaitent, obtenir un certificat COVID infalsifiable», poursuit la Confédération.

La solution de l’OFIT est compatible avec celle de l’Union européenne (UE), sécurisée, limitée au minimum technique nécessaire et son code source (open source) est rendu public. Ce critère était déterminant pour la sélection.

Pharmaciens et médecins impliqués

Outre la solution de l'OFIT figurait une autre proposition des entreprises lausannoises SICPA et ELCA. Entre-temps, la Fédération des médecins suisses (FMH) et PharmaSuisse ont aussi annoncé le lancement de leur propre certificat Covid-19. Les médecins et les pharmaciens sont impliqués dans le projet de la Confédération.

Avec cette décision, le Département fédéral des finances (DFF) reprend la responsabilité du projet du Département fédéral de l’intérieur (DFI) pour la réalisation technique du certificat. L’OFSP reste compétent pour les dispositions relatives au contenu, alors que l’OFIT assume la mise en œuvre technique.

Et Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Tout le monde ne veut pas manger que de l'épeautre et du quinoa»
L'initiative contre l'élevage intensif a été refusée par le peuple en bonne et due forme. Même les opposants se disent surpris par l'ampleur du résultat. Chez les partisans, on est toutefois certain que les thématiques agricoles, intrinsèquement liées à l'environnement, vont revenir sur le devant de la scène.

C'est un revers clair et net: la Suisse a refusé l'initiative contre l'élevage intensif à plus de 62%. Le canton de Bâle-Ville est le seul à faire exception, en ayant accepté l'initiative à 55%. Plusieurs villes suisses l'ont accepté.

L’article