DE | FR

Les autotests à nouveau disponibles en début de semaine

Image: sda
La forte demande pour dépister le Covid-19 a créé une pénurie temporaire d'autotests. Selon le fabricant Roche, la situation devrait revenir à la normale en début de semaine.
10.04.2021, 11:3611.04.2021, 17:32

Depuis vendredi matin, Roche n'était plus en mesure de fournir des autotests aux pharmacies. La forte demande pour dépister le coronavirus a créé une pénurie passagère. Les livraisons pourront reprendre dès le début de la semaine prochaine.

La pharma pourra alors fournir plusieurs centaines de milliers de tests à faire soi-même par jour. La demande de la population pourra être entièrement couverte au cours de la semaine, assure-t-elle.

Mais les pharmacies sont remontées contre le fabricant. L'entreprise avait à l'origine promis bien plus de tests que ce qui a été livré, a déclaré Martine Ruggli, présidente de la faîtière Pharmasuisse dans une interview à la télévision SRF.

Agathe essaie l'autotest Covid-19

Vidéo: watson

Demande «en grande partie» satisfaite

Roche a livré environ neuf millions d'autotests aux pharmacies depuis l'homologation de son produit par Swissmedic début mars. Vendredi, plus d'un demi-million de préparations ont été distribuées aux clients en Suisse. La demande a donc été «en grande partie» satisfaite.

Selon des médias et des témoignages recueillis samedi, certaines pharmacies sont déjà confrontées à une pénurie. Dans certains cas, le client n'a reçu qu'un ou deux autotests au lieu des cinq promis.

(ats/hkr/asi)

Vous en avez assez des sujets Covid? Voici des images de chats moches

1 / 13
Après un sujet compliqué, voici des chats moches...
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Anticommunisme, complotisme: la culture au temps de la guerre froide
Durant les décennies de la guerre froide, l’antagonisme Est-Ouest et la peur du communisme se sont emparés de la société tout entière. Et la culture n’a pas été épargnée, y compris en Suisse.

Entre 1945 et 1989, ces longues décennies de guerre froide, on savait parfaitement d’où venaient les méchants: de l’Est – de l’Union soviétique, de Russie ou de tous ses Etats satellites d’Europe de l’Est, à commencer par la RDA. Une idée développée avec assiduité dans les films et les romans de cette époque, depuis Le Troisième homme, ce grand classique de 1950, à L’Espion qui venait du froid de 1965, sans oublier Octobre Rouge, thriller sous-marin écrit par Tom Clancy en 1984 et adapté à l’écran en 1990.

L’article