DE | FR
Alain Berset, ministre de la Santé.
Alain Berset, ministre de la Santé.Image: sda

Faut-il craindre un confinement? Ce qui pourrait être décidé aujourd'hui

09.12.2021, 16:5510.12.2021, 08:57

Vendredi, le Conseil fédéral se réunira à nouveau pour discuter de mesures Covid plus strictes. Selon les informations de plusieurs sources obtenues par le Blick, le ministre de la Santé Alain Berset aurait soumis trois possibilités à ses collègues du Conseil fédéral:

  1. Une introduction généralisée de la 2G (seules les personnes vaccinées et guéries pourraient accéder aux restaurants, centres de fitness, musées, etc.)
  2. 2G, obligation de porter un masque et confinement partiel: 2G avec obligation de porter un masque ainsi qu'un lockdown pour tous les secteurs économiques où ce n'est possible. Par exemple dans les restaurants.
  3. Confinement de deux à trois semaines: comme en Autriche, la troisième variante prévoit un confinement général. Pendant deux ou trois semaines.

Il n'est pas certain que le ministre de la Santé envisage effectivement toutes ces possibilités. Un confinement aurait en plus beaucoup de mal à passer au Conseil fédéral. Karin Keller-Sutter a même catégoriquement rejeté une telle mesure lors de l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique.

Ce qui est quasi certain, c'est que le Conseil fédéral proposera de nouvelles mesures aux cantons. Si Karin Keller-Sutter a rejeté le confinement, elle a tout de même annoncé de possibles nouveaux durcissements. Ils devront notamment discuter de l'application de la 2G et de l'extension de l'obligation de porter un masque, a déclaré la conseillère fédérale.

L'introduction généralisée de la 2G semble être la mesure la plus probable. Et la plus douce de toutes. «Il y a quelques semaines, j'ai considéré que cette mesure n'était pas susceptible de recueillir une majorité. Mais la pandémie nous apprend qu'il ne faut pas porter de tels jugements», a expliqué Karin Keller-Sutter.

L'extension de l'obligation de porter le masque et l'école à distance pour les universités sont également possibles, a déclaré la ministre de la Justice.

Les éventuelles mesures que le Conseil fédéral présentera vendredi devront d'abord être approuvées par les cantons. Mais au vu du nombre d'infections et de la situation dans les hôpitaux, le pays ne pourra pas échapper à des durcissements. Mercredi, 12 598 nouveaux cas d'infection au Covid-19 ont été enregistrés, soit le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Tous les hôpitaux de Suisse se plaignent également depuis des semaines d'être à la limite de leurs capacités. (dfr)

L'explication d'un expert sur l'explosion du mouvement antivaccin

Le Covid, les vaccins, tout ça

Faut-il exclure les non-vaccinés? «Ils vivent aux crochets des vaccinés»

Link zum Artikel

Si vous avez des enfants, vous avez plus de risques d'attraper le Covid

Link zum Artikel

«On devrait vacciner les enfants de manière ciblée et individualisée»

Link zum Artikel

Envie de vacances? Voici les mesures et restrictions de vos destinations préférées

Link zum Artikel
Cette association dénonce les dangers de la banalisation de la Shoah
La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) veut alerter le public sur la banalisation du génocide des Juifs.

La journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste est en effet la date idéale pour la CICAD de mettre en place un dispositif pour commémorer le génocide. Celui-ci a trois principaux objectifs:

L’article