Suisse
Covid-19

Le médecin-chef de Moderna: «Il faudra se booster année après année»

Le retour du Covid inquiète Moderna: «Il faudra se booster année après année»

Paul Burton, directeur du secteur médical de Moderna, met en garde la Suisse contre le retour du Covid-19 à l'automne. Selon lui, les gens devront se faire injecter un rappel régulier.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
18.05.2022, 06:0118.05.2022, 11:19
Plus de «Suisse»

Pour l'instant, d'un point de vue tout helvétique, la pandémie de coronavirus semble lointaine. Pourtant, les préparatifs pour affronter une recrudescence des cas en automne battent leur plein. Si l'on en croit Paul Burton, directeur du secteur médical de Moderna, qui a accordé une interview au Blick, «il est peu probable que nous nous débarrassions un jour du Sars-CoV-2». Car le virus est constamment en train de muter.

Jenny impft sich im Boosterimpfzentrum in Zuerich-Oerlikon, aufgenommen am Montag, 6. Dezember 2021. Im Impfzentrum sind pro Tag um die 2000 Auffrischimpfungen auf 12 Impfstrassen moeglich. (KEYSTONE/ ...
Le médecin-chef de Moderna recommande la vaccination de rappel.image: keystone

Selon Burton, il est possible de parvenir à un état endémique. Il s'agit notamment de porter un masque et d'appliquer des règles d'hygiène. Les personnes qui se rendent à un «événement très fréquenté» doivent adopter certaines mesures.

Il faut également disposer de données fiables. Pour le médecin, la mesure la plus importante reste la vaccination de rappel. «Et nous devons le faire année après année, car le virus ne disparaît pas», a déclaré Burton. Si la population est trop peu vaccinée, c'est la porte ouverte au Sars-CoV-2.

D'autres variants en automne?

Il plaide pour que les rappels commencent dès maintenant. «D'ici novembre, la plupart des gens auront entre onze et huit mois de retard sur le rappel». D'ici là, il s'attend également à d'autres variantes du virus. «Donc, si ce n'est pas maintenant, il faudra booster les citoyens au plus tard à l'automne, en vue de l'hiver», déclare-t-il.

Cela vaut également pour les jeunes, car ils ont de grandes chances d'être contaminés, même si leur risque d'être hospitalisés est moindre. En outre, le personnel de santé ou les détenus devraient absolument se protéger avec un booster. Ces derniers sont exposés à un «risque de contagion encore plus élevé».

Burton reconnaît que son avis peut être biaisé parce qu'il est employé par Moderna, un fabricant de vaccins, mais qu'il est partial:

«Parce que la science et les chiffres parlent d'eux-mêmes»

Il constate, toutefois, une certaine lassitude chez les gens. Le spécialiste espère que la situation restera stable ce printemps et cet été, afin que tout le monde puisse recharger ses batteries. «Ainsi, nous espérons être à nouveau prêts à relever les défis à l'automne. Et le booster nous aidera.» (abi/ch media)

Fin du certificat covid, vous en pensez quoi?
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'UDC a déposé une initiative pour «sauvegarder la neutralité»
Pro Suisse et l'UDC ont annoncé avoir déposé 132 780 signatures à la Chancellerie fédérale pour leur initiative populaire sur la neutralité. Voici ce qu'elle vise.

La neutralité doit rester au cœur de la politique étrangère, intérieure et de sécurité de la Suisse. Pro Suisse et l'UDC ont déposé jeudi 132 780 signatures à la Chancellerie fédérale pour leur initiative populaire sur la neutralité.

L’article