en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Covid-19

Covid en Suisse: hausse des cas et pénurie de médicaments

Covid et grippe frappent la Suisse et le pays manque de médicaments

Dans l'ensemble, l'activité grippale est comparable à celle du début des saisons dans les années précédant la pandémie de Covid-19.
Dans l'ensemble, l'activité grippale est comparable à celle du début des saisons dans les années précédant la pandémie de Covid-19.Image: sda
La Suisse est un nid de virus. On tousse, on éternue partout. Il est difficile de distinguer les symptômes de la grippe de ceux du Covid-19. Décryptage avec un infectiologue.
23.11.2022, 12:15
Bruno Knellwolf / ch media
Plus de «Suisse»

La courbe des infections dues au Covid ne cesse de grimper. Mardi, les chiffres ont légèrement augmenté de 3% par rapport à la semaine précédente. Les admissions hospitalières sont, toutefois, en baisse, les unités de soins intensifs ne sont pas surchargées et les décès sont stables.

Mais on éternue et on tousse dans tout le pays. Le nombre d'infections grippales est en nette augmentation depuis deux semaines, comme le montre un rapport de situation. Selon le système de déclaration Sentinella, sur lequel les médecins se basent pour leurs diagnostics de grippe, la propagation n'est pas encore visible dans de grandes parties de la Suisse.

Dans l'ensemble, l'activité grippale est comparable à celle du début des saisons dans les années précédant la pandémie. Les virus les plus fréquemment détectés par le Centre national de référence de l'influenza (CNRI) cette semaine étaient, toutefois, les rhinovirus et le Sars-Cov-2.

Covid ou grippe?

Comment savoir si l'on est atteint d'une maladie pseudo-grippale ou du Covid-19? «Dans la plupart des cas, il n'est pas possible de distinguer une infection au Covid-19 des autres virus respiratoires sur la base des symptômes cliniques», explique Stefan Kuster, directeur de la clinique d'infectiologie de l'hôpital cantonal de Saint-Gall:

«Les symptômes se ressemblent, il n'est pas possible de les distinguer les uns des autres. Dans les deux maladies, il existe par exemple des évolutions bénignes avec seulement de légers symptômes de refroidissement.»

Certains symptômes spécifiques, comme la perte de l'odorat ou du goût, indiquent plutôt une infection au Covid-19. Les symptômes ont évolué depuis le variant Delta. «La perte de l'odorat est moins fréquente avec Omicron qu'avec Delta. D'autres symptômes comme la fièvre ou les maux de tête ont été moins souvent mis en avant dans les études. La durée de la maladie est plus courte avec Omicron», résume Stefan Kuster. En revanche, les maux de gorge sont plus fréquents avec ce variant.

Le test, toujours nécessaire?

Les personnes qui toussent et éternuent ne savent souvent pas si elles doivent encore se faire tester pour une infection par le Covid. «Dans la situation actuelle, un test est utile si cela a des conséquences immédiates pour le patient ou son entourage. Par exemple, si l'on a un système immunitaire très limité et qu'une infection au Covid-19 serait traitée avec des médicaments spécifiques», explique l'infectiologue. Il ajoute que le médecin de famille peut conseiller au cas par cas.

Les tests sont effectués à l'hôpital, où les patients atteints du Covid-19 sont pris en charge dans une chambre individuelle. Dans tous les autres cas, Stefan Kuster estime que:

«Les personnes malades et fiévreuses doivent rester chez elles et se soigner. En cas de symptômes de refroidissement, on peut protéger son entourage en portant un masque d'hygiène en cas de contact étroit, en éternuant dans le pli du coude, en utilisant des mouchoirs jetables et en se lavant ou en se désinfectant régulièrement les mains».

Selon les spécialistes, il faut éviter de se faire tester en cas de symptômes de rhume.

Pénurie de médicaments

C'est un fardeau. En ce moment, il y a tellement de gens malades que le Neo Citran se fait rare dans les pharmacies. «C'est un problème national», confirme Martina Tschan, porte-parole de Pharmasuisse, la Société suisse des pharmaciens. Selon Pharmasuisse, de nombreux médicaments contre le rhume, la toux et la grippe sont concernés par la pénurie d'approvisionnement, mais aussi les analgésiques et les antibiotiques.

«Actuellement, il manque en Suisse 768 médicaments sur ordonnance, sans compter ceux qui ne sont pas soumis à prescription», explique Martina Tschanz. (aargauerzeitung.ch)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
C'est l'anniversaire de watson, vous nous supportez encore?
Bah oui, c'est encore l'anniversaire de watson... Pour fêter la joyeuse existence de votre média flashy préféré, quoi de plus approprié qu'un petit sondage pour nous déclarer tout l'amour que vous nous portez? Soyez pas timides. Et même un peu méchants.

On commence par une question facile, histoire de tester votre culture générale.

L’article