DE | FR

La Confédération et les cantons se félicitent de leur gestion de la crise

Alain Berset et le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger se sont rencontrés face-à-face jeudi après-midi. C'était la première fois depuis l'automne 2020.
24.06.2021, 18:5625.06.2021, 14:42

«Ensemble, nous avons réussi à reprendre le contrôle», a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset. «On a des chances de retrouver la voie de la normalité», selon Lukas Engelberger.

La crise sanitaire a nécessité des échanges intenses avec les cantons: rien que depuis le début de l'année, on s'est rencontrés à dix reprises avec la plénière des cantons contre une à deux fois par an en temps normal, a poursuivi le conseiller fédéral.

La vaccination avance

Aujourd'hui, le timing pour la vaccination est respecté: 57% de la population a reçu au moins une dose, ce qui représente plus de 4 millions d'injections. Les livraisons suivent leur cours avec 2.7 millions de doses attendues d'ici fin juillet. Au total, 9 millions auront été commandées.

Le président de la CDS s'est félicité de la bonne situation épidémiologique, qui permet les assouplissements prévus samedi. Même si ces ouvertures sont «un risque à prendre», il s'agit aussi de récompenser les personnes, «solidaires et responsables», qui ont accepté les mesures ces derniers mois.

Mais cette nouvelle étape ne doit pas faire oublier les dernières mesures de précaution. Car chacun et chacune va entrer tôt ou tard en contact avec le virus, a souligné Alain Berset.

Engelberger a abondé dans le même sens, appelant à continuer à respecter les mesures actuelles et à continuer à se faire tester en cas de symptômes, en raison de la présence du variant Delta. Un variant surveillé de près en Suisse, selon Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP. Il est difficile de se prononcer en ce moment, mais on voit que la situation peut vite tourner, comme cela a été le cas en Grande-Bretagne, a-t-il dit.

Respect du certificat

Le port du masque et les contrôles du certificat Covid, là où ils sont exigés, doivent être strictement observés, a relevé Berset. Concernant le respect du certificat, c'est un aspect important qui revient aux cantons, qui devront être «stricts» à ce sujet, selon Engelberger.

La situation sera suivie de près durant les vacances. Interrogé sur les critères qui seraient retenus pour un retour à de nouvelles restrictions dans les cantons, Lukas Engelberger a répondu qu'il était trop tôt pour envisager les futures mesures à prendre. Le but est d'arriver à un taux élevé de personnes vaccinées, ce qui permettra de réduire les risques, a-t-il souligné.

Convaincre les indécis

Lukas Engelberger a estimé que la campagne de vaccination et le traçage des contacts sont les instruments principaux pour éviter un automne comme l'année passée. Il s'agit désormais d'atteindre les personnes qui hésitent à se faire vacciner, selon Alain Berset.

Il faut renforcer la campagne d'information pour les gens qui n'ont pas encore franchi le pas, a renchéri Engelberger, qui a évoqué des équipes mobiles ou la possibilité de vacciner sans inscription.

L'enjeu est de poursuivre en août et septembre, afin d'avoir le maximum d'immunisés. «Car les virus sont toujours là et toujours plus contagieux», a poursuivi Berset. Il faudra être prêt à l'automne, qui pourrait se révéler plus difficile avec le retour de la grippe. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les autocollants «Stop pub» pourraient bientôt disparaître
Ceux qui ne veulent pas de publicité doivent coller la mention «Stop pub» sur leur boîte aux lettres. La conseillère nationale Vert'libérale Katja Christ veut changer ce système: seules les personnes affichant explicitement la mention «Publicité OK» recevraient encore de la publicité. La Poste n'est pas d'accord.

Recevoir des montagnes de flyers et de prospectus colorés dans sa boîte aux lettres est énervant. Du moins, c'est l'avis de 60% des ménages suisses, qui se défendent en affichant un autocollant «Stop pub».

L’article