DE | FR
L'effet domino du coronavirus.
L'effet domino du coronavirus.Image: Keystone/Shutterstock

La Suisse épinglée pour sa gestion désastreuse de la pandémie

Une étude parue dans le journal scientifique «The Lancet» dénonce les nombreux manquements de la Suisse dans sa gestion du Covid-19.
29.04.2021, 15:3029.04.2021, 16:37

Décès, atteinte aux libertés individuelles, croissance économique et «stop and go»: une enquête menée par la publication The Lancet revient sur ce qu'il estime être une très mauvaise stratégie choisie par la Confédération face à la pandémie.

Une stratégie sanitaire qui ne fonctionne pas

En ce qui concerne la stratégie sanitaire appliquée par la Suisse, depuis maintenant plus d'une année, le journal scientifique dénonce un «stop and go» (l'alternance entre mesures de freinage et relances de l'économie) qui ne fonctionne pas.

The Lancet recommande une méthode beaucoup plus stricte, celle du «zero covid», soit une tolérance zéro face au coronavirus. Des pays comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande l'ont appliquée et, pour chaque million d'habitants, la mortalité y est 25 fois inférieure à la Suisse.

Une stratégie économique bancale

La croissance économique a été fortement affectée par cette même méthode «stop and go», car elle rend la planification à long terme des entreprises, tout simplement impossible. Elles évitent de s'engager dans des contrats de travail à long terme et elles ne peuvent plus investir dans de l'innovation.

L'étude explique également que les libertés individuelles ont été bafouées par cette stratégie économique, car le fait de devoir à la fois vivre «une fois avec et une fois sans» les mesures, est très difficile mentalement.

Et maintenant, que faire?

The Lancet appelle avant tout à une coordination internationale pour éliminer le Covid-19, dont la Suisse doit faire partie. Bien que l'éradication ne se fera pas rapidement, la vaccination et la maîtrise des différents variants aidera à neutraliser le virus. Les prochaines décisions du gouvernement suisse en ce sens sont donc cruciales. (jch)

T'as où les vagues?

Vidéo: watson

Le rappeur Damso sort un nouvel album:

1 / 6
Damso
source: keystone / keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
15 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les commentaires de lecteurs les plus populaires
avatar
Dini84
29.04.2021 15:57inscrit avril 2021
La Suisse n'a certainement pas fait la meilleure gestion de la crise Corona. Mais franchement, nous comparer à des iles comme l'Australie ou la NZ, c'est pas très sérieux. Comparé aux pays européens, la Suisse s'en sort pas si mal.
365
Signaler
Au commentaire
15
La Suisse estime qu'elle a fait (presque) tout juste avec les réfugiés
L'accueil des réfugiés ukrainiens en Suisse, quoiqu'imparfait, a été efficace. C'est, en substance, ce qu'affirme le Département de justice et police (DFJP) dans un premier bilan de la gestion de cette crise historique.

La guerre en Ukraine a provoqué l'exil de plus de six millions de personnes. C'est le plus grand mouvement de fuite en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, souligne vendredi le Département de justice et police (DFJP). De plus, il est extrêmement rapide. Près de 50 000 réfugiés sont arrivés en Suisse en moins de trois mois. C'est davantage que durant toute la crise du Kosovo en 1999.

L’article