Suisse
Covid-19

La venue de l'antivax Louis Fouché effraie Lausanne

Image

La venue d'un célèbre antivax effraie dans le canton de Vaud

Des élus de gauche lausannois mettent en garde contre deux conférences données ce week-end par le Français Louis Fouché, «actuellement interdit d'exercer la médecine». Ils redoutent une possible emprise de sa part sur le public.
21.02.2024, 17:0221.02.2024, 23:47
Plus de «Suisse»

La venue, cette fin de semaine, dans le canton de Vaud, d’un personnage controversé de la médecine française agite le milieu politique lausannois. Des élus de gauche alertent la municipalité du chef-lieu sur le pedigree de Louis Fouché, qui doit donner deux conférences, la première le 24 février à Aubonne, la seconde le lendemain à Lausanne.

«Actuellement interdit de l’exercice de la médecine»

Ancien médecin réanimateur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, Louis Fouché est une figure des anti-vaccins. Il «est actuellement interdit de l’exercice de la médecine en France par décision de la chambre disciplinaire de première instance de l’ordre des médecins de Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse», rapportent des élus d’Ensemble à gauche et du Parti socialiste dans leur lettre à l’exécutif lausannois.

Le 24 à Aubonne, la «Conférence avec le Dr Louis Fouché» aura pour thème «Traverser la peur». L’organisateur est Planète Positive, un site événementiel qui semble accorder de l’importance à des thématiques comme le développement personnel. La conférence aura lieu dans un lieu public, l’Aula du Château, propriété de la commune. «Ce n’est pas la première fois que Planète Positive organise des conférences chez nous, mais, en l’occurrence, nous ignorions tout de Louis Fouché avant que des journalistes nous appellent à son sujet», explique-t-on à la commune d’Aubonne. Qui ajoute:

«Nous ne partageons pas les points de vue de ce conférencier sur la pandémie, mais la liberté d’expression l’emporte. Ce ne serait pas le cas si M. Fouché était sous le coup d'une condamnation judiciaire»
La commune d'Aubonne

Le lieu de la conférence que doit donner Louis Fouché dimanche à Lausanne n’était toujours pas communiqué mercredi. L’organisateur est cette fois-ci le Mouvement fédératif romand, connu pour son combat contre la loi Covid et le certificat Covid. L’intitulé de ce rendez-vous dominical est encore plus mystérieux que celui de la veille: «De l’attente du sauveur à l’autonomie héroïque». Même si, là encore, se dégage un tropisme sur l'individu fort.

«De plus en plus gourou»

C’est bien ce qui fait peur aux élus lausannois signataires de la lettre à leur exécutif. Ils écrivent:

«Monsieur Fouché est également le fondateur du groupe Réinfocovid. Au départ simple site internet présenté comme une source d’informations contre les mesures sanitaires, Réinfocovid s’est mué en projet de société avec notamment des velléités de fonder des communautés d’habitation. L’évolution de ce groupe, attirant notamment des adeptes de QAnon (réd: mouvement conspirationniste américain impliqué dans l’assaut du 6 janvier 2021 contre le Capitole), ainsi que le rôle de Monsieur Fouché s’apparentant de plus en plus à celui d’un gourou avec des positions de plus en plus radicales, inquiètent les autorités françaises, dont la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).»

Joint par watson, l’élu d’Ensemble à gauche Johann Dupuis, signataire de la lettre à la municipalité lausannoise, dit craindre que des participants aux conférences de Louis Fouché programmées ce week-end à Aubonne et Lausanne «se fassent soutirer de l’argent».

«Il y a le risque que des propos non conformes au droit suisse soient tenus, on peut craindre une forme d’endoctrinement psychologique»
Johann Dupuis, élu Ensemble à gauche

«Notre but est de rendre la municipalité de Lausanne attentive à ces possibles dérives, ajoute l’élu d’Ensemble à gauche. Il serait bienvenu, selon nous, qu’elle ne loue pas de salle publique à l’organisateur de la conférence de dimanche, si d’aventure ce dernier devait faire une demande en ce sens.»

Pour l'heure, la municipalité ne souhaite pas particulièrement communiquer sur le sujet. Elle cherchait, mercredi, à connaître le lieu de la conférence de dimanche.

A l’heure où nous publiions le présent article, l’une des personnes organisatrices de la conférence du 25 n’avait pas encore répondu aux questions qu’elle nous a demandé de lui envoyer par écrit. Parmi les propos de Louis Fouché qui ont fait polémique, il y a ceux où il qualifiait la vaccination des personnes âgées dans les maisons de retraite de «génocide».

Downing Street: filmés à leur insu, ils se moquent d'enfreindre les règles Covid
Video: watson
7 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
7
Le procureur de la Confédération craint de capituler «face à la mafia»
Le Conseil fédéral et le Parlement refusent jusqu'à présent de révéler au Ministère public de la Confédération les témoins «de la Couronne» dans la lutte contre la criminalité. Une décision contestée par Stefan Blättler.

«C'est le fonctionnement même de l'État de droit», déclare Stefan Blättler lors de la conférence de presse annuelle de sa troisième année de fonction en tant que procureur général de la Confédération. Il poursuit:

L’article