DE | FR

Près de 95% des grandes entreprises paient les femmes équitablement

Près de 95% des grandes entreprises paient les femmes équitablement en Suisse.

Image: Shutterstock

Depuis un an, les entreprises suisses qui comptent au moins 100 salariés doivent analyser leurs salaires. Les rémunérations sont équitables pour les hommes et les femmes dans la grande majorité des cas.



La grande majorité des entreprises suisses évaluées jusqu'à présent ont un système de rémunération équitable entre les salariés hommes et femmes, assure ce dimanche la NZZ am Sonntag, citant deux études.

Analyses suite à l'obligation légale

Ces dernières se basent sur des analyses salariales que les entreprises de plus de 100 employés ont dû réaliser dans le cadre de la loi sur l'égalité des sexes, depuis le 1er juillet 2020.

Selon une enquête de l'Université de Saint-Gall, 97% des entreprises respectent la loi. Le consultant en rémunération Comp-on arrive à un taux de 95%. Les deux études sont basées sur les données de plus de 100'000 employés.

Seuls quelques rares écarts systématiques au détriment des femmes ont été constatés. La différence salariale inexpliquée entre les sexes ne doit pas dépasser un seuil de tolérance de 5%, d'après la directive fédérale. (ATS/ASe)

Plus d'articles sur l'égalité hommes-femmes

Voici comment le Jura va faire de l'égalité salariale une réalité

Link zum Artikel

Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

Link zum Artikel

Les femmes célèbrent les 50 ans du droit de vote au Grütli

Link zum Artikel

Les femmes gagnent toujours moins d'argent que les hommes en Suisse

Link zum Artikel

Travail

Pas payé pour s'habiller, quel est le problème?

Il est inscrit dans la loi, pourtant le temps d’habillage n'est pas toujours considéré comme du temps de travail pour de nombreux professionnels de la santé. Violation impunie de la loi ou chipotage? En Suisse romande, le problème est traîné devant la justice et fait renaître un ancien débat.

Plusieurs syndicats romands, dont Syna et celui des services publics (SSP), se battent pour transformer le temps d'habillement du personnel soignant en temps de travail. Le 18 mars, une plainte a été déposée à l'Inspection du travail dans les cantons de Neuchâtel, Genève, Fribourg et de Vaud.

Quel est le problème à la base de ces plaintes? Une application de la loi, qui varie d'une structure médicale à l'autre. Le commentaire dans l’article 13 de l’Ordonnance 1 de la Loi sur le travail …

Lire l’article
Link zum Artikel