DE | FR
Image: shutterstock

En Suisse, un assureur propose aux clients de payer leurs primes... en bitcoin

Le roi des cryptomonnaies compte parmi ses rangs un nouvel adepte inédit. En acceptant que ses clients paient leurs primes en bitcoin, la branche suisse d'Axa devient le premier assureur multirisque du pays à franchir le pas. Qu'est-ce que ça signifie?
19.04.2021, 11:0419.04.2021, 15:55

Le géant des assurances suisses a annoncé la nouvelle jeudi. Une décision inédite dans le pays, en réaction «à la demande croissante des clientes et des clients souhaitant plus de liberté dans le choix des moyens de paiement».

Le porte-monnaie en bitcoin s'est ainsi vu, pour l'assureur, comme une évidence. Rien d'étonnant. La star des cryptomonnaies n'a jamais autant fait parler d'elle que cette année. L'option est ainsi disponible depuis le début du mois d'avril 2021.

Comment ça marche?

C'est la collaboration entre Axa Suisse et l'entreprise de cryptomonnaies Bitcoin Suisse qui a permis cette petite révolution dans le marché. Les paiements réalisés avec cette monnaie virtuelle sont envoyés à Bitcoin Suisse qui les convertit ensuite en francs suisses. Axa assure que la transaction est réalisée de manière «transparente et automatique».

Mais qu’en est-il du coût ? Il semble qu'Axa ne facture pas ses clients pour leur offrir du paiement en bitcoin. En revanche, pour couvrir les frais de transaction sur le blockchain, le changement de devises et d’autres frais, Bitcoin Suisse prend une commission de 1,75%.

Le bitcoin, vous n'y comprenez rien? Les explications, juste ici👇

Quelles assurances peuvent-être réglées en bitcoin?

Selon Axa, les particuliers peuvent s’acquitter des primes dues pour tous les types d'assurances. Excepté pour un produit qui est l'assurance-vie. La raison ? Parce que c'est actuellement illégal en Suisse.

Mais l'assureur envisage d'accepter d’autres cryptomonnaies qui permettraient de le faire «dans un avenir proche», dont TWINT, si l'offre séduit autant qu'espéré par la firme.

Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police

1 / 17
Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police
source: sda / john minchillo
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les astuces d'internet pour s'endormir vite

Vidéo: watson

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Frontex: les perdants demandent des comptes au Conseil fédéral
Malgré la claque reçue dans les urnes, les opposants à Frontex se montrent imperturbables. La Suisse doit se porter garante des droits fondamentaux au sein de l'agence européenne pour la gestion des frontières.

Le résultat du vote est clair: Plus de 70% des Helvètes sont favorables à l'extension de Frontex. Les arguments des opposants de gauche n'ont pas porté leurs fruits. Toutefois, malgré le verdict clair, ils se montrent combatifs.

L’article