DE | FR

«Les prochaines années seront difficiles surtout pour les plus faibles»

Bundesrat Alain Berset auf dem Weg zu einer Medienkonferenz des Bundesrates zur aktuellen Lage im Zusammenhang mit dem Coronavirus, am Mittwoch, 21. April 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Le ministre de la Santé Alain Berset. Image: sda

Le ministre de la Santé, Alain Berset, s'est fortement inquiété du futur lors d'assemblée du Parti socialiste, en particulier des questions de précarités induites par la crise économique due au Covid et également après cette dernière.



Le conseiller fédéral Alain Berset a mis en garde contre le fossé qui se creuse entre les riches et les pauvres, lors de l'assemblée des délégués du parti socialiste Suisse samedi. Si le ministre de la Santé s'est réjoui de la solidarité durant la crise du coronavirus, il s'est toutefois adressé aux membres du PS en termes plus sombres:

«De nombreux problèmes qui étaient déjà importants avant la crise le sont encore plus aujourd'hui. À l'échelle mondiale, de nombreux pays verront d'énormes régressions en matière de lutte contre la pauvreté dans les années à venir. Les prochaines années seront difficiles et elles seront plus difficiles pour les plus faibles, y compris dans notre pays».

Le conseiller fédéral socialiste a plaidé pour plus d'égalité et de justice entre les personnes dans le besoin et celles qui ne le sont pas. Il a affirmé que le prochain test pour notre société viendra une fois la pandémie vaincue. Non seulement les employés, mais aussi de nombreuses entreprises, dépendent de la société qui ne doit pas simplement les laisser tomber, a-t-il déclaré.

Chacun a besoin de solidarité lorsqu'il se trouve dans le besoin, a souligné le conseiller fédéral. Il a profité la tribune qui lui était offerte pour plaider en faveur loi Covid-19 (le peuple suisse vote le 13 juin): «Pour lutter contre la crise économique et pour maintenir les aides financières aussi longtemps que nécessaire, nous avons besoin de cette loi Covid-19», a-t-il martelé. Bon, le public était acquis à sa cause puisque le PS soutient le gouvernement sur ce coup-là.
(ats/jah)

Et sinon les sondages dise que la loi Covid passera 👇

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Océane

Plus d'articles sur le vaccin et le Covid

Les 5 questions que pose le vaccin testé sur les enfants

Link zum Artikel

Ce qu'il faut savoir sur le nouveau vaccin Curevac commandé par la Suisse

Link zum Artikel

Un «super vaccin» suisse pour sauver le monde du Covid-19

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Le Conseil national a approuvé mercredi, par 88 voix contre 87, la facilitation du don d'organe en Suisse. Mais quels sont les enjeux de cette initiative? Pour y voir plus clair, on répond à trois questions.

L'initiative populaire: «Pour sauver des vies en favorisant le don d'organes» souhaite que toute personne majeure soit considérée comme un donneur potentiel, sauf si elle s'y est opposée de son vivant. Actuellement, c'est le contraire qui prévaut: le don d'organes est envisagé si la personne décédée y a consenti avant sa mort.

Un tel système permettrait d'augmenter le nombre de dons d'organes, en Suisse, qui reste actuellement faible en comparaison européenne.

les partis du Centre et UDC …

Lire l’article
Link zum Artikel