DE | FR

Assouplissement des mesures anti-Covid: Berne hâte-toi, mais rapidement!

Plus loin, plus vite: Plusieurs cantons et le secteur économique veulent un assouplissements des mesures anti-Covid plus rapide. Réponse du Conseil fédéral mercredi.



Les cantons et l'Union suisse des arts et métiers (Usam) poussent pour des assouplissements plus rapides qu'envisagés par le Conseil fédéral. L'idée de lier la fin de l'obligation du télétravail à des tests réguliers, les limites prévues pour les rassemblements et le port du masque dans les restaurants sont critiqués.

Au terme de la période de consultation, les cantons qui se sont prononcés soutiennent globalement le plan du gouvernement pour la quatrième étape d'assouplissements. L’évolution positive de la situation sanitaire et du taux de vaccination leur paraît, toutefois, justifier des pas plus rapides. Le Conseil fédéral doit annoncer sa décision mercredi prochain.

Davantage de monde au restaurant

L'obligation du port du masque hors consommation à l'intérieur des restaurants, aussi, semble difficilement praticable. Fribourg est pour une obligation uniquement lors des déplacements. Le maintien du nombre de convives à quatre par table est jugé trop restrictif par certains cantons. Vaud souhaite le porter à six, Berne à dix. L'Usam réclame simplement la fin des restrictions.

Réunions et rassemblements

Plusieurs cantons ne trouvent pas justifié le statu quo proposé pour les réunions et rassemblements. Pour les rencontres privées:

Et en extérieur?

Pour l'Usam, 100 personnes à l'intérieur et 300 à l'extérieur devrait être possible pour les événements privés, sans concepts de protection.

Rassemblements publics

Là aussi on tend vers une hausse du nombre de personnes lors d'événements, aujourd'hui limité à 100 dedans et 300 dehors, quelques exemples:

A noter que pour Schwytz, Lucerne et Glaris, le grand nombre de réglementations pour les différents types de rassemblements rend difficile une vue d'ensemble, avec un effet négatif sur l'acceptation par la population.

Enseignement en présentiel

Côté enseignement, le canton de Vaud s'oppose à des tests massifs de dépistage auprès des étudiants en période d'examens. Il attend aussi du gouvernement une autorisation d’enseignement en présentiel sans condition à la rentrée de septembre.

Traitement inégal pour les loisirs

La branche de l'évènementiel juge «choquante» l'inégalité des exigences envers la restauration et le cinéma, et son secteur. Pour elle, il n'y a pas de raison qu'elle ne puisse pas aussi bénéficier d'un abandon des concepts de protection moyennant la présentation d'un passeport Covid.

Schwytz, pour sa part, demande que les piscines soient mises sur un pied d'égalité avec les bains thermaux et puissent également ouvrir.

Fin de l'obligation de télétravailler

A l'exception du Jura, l'idée de lier la levée de l'obligation de télétravail à des tests répétés, compliqués à réaliser pour les PME, ne trouve pas grâce aux yeux des cantons et de l'Usam. Si cette condition devait être maintenue, Vaud demande que les vaccinés au moins en soient dispensés.

Cela va coûter cher

Le Jura note que les différents contrôles prévus vont nécessiter des ressources conséquentes des cantons. C'est un problème pour ceux de sa taille.

Prévoir un retour à la normale

Le canton de Berne demande au Conseil fédéral de lever l’ensemble des restrictions dès le 1er octobre, sauf apparition d'un nouveau variant contre lequel la vaccination ne protège pas.

L'Usam veut aller plus vite. Pour la faîtière de l'économie, le modèle proposé par le gouvernement viole la loi Covid-19. Au vu des données épidémiologiques, la situation particulière devrait être abrogée au 1er juin, considère-t-elle.

Côté politique on dit quoi?

L'UDC, seul parti à s'être à nouveau exprimé à l'issue de la consultation, exige de même «un retour à la normale», avec suppression de l'obligation de télétravail, du masque, de la Task Force Covid et de toute restriction en général.

Le PLR avait estimé, lors de l'annonce du plan du Conseil fédéral, le 12 mai, que les assouplissements devaient être plus rapides dès que les groupes à risque auront été vaccinés. Le PS, les Verts et le Centre ont plaidé pour la prudence. (jah/ats)

Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel

1 / 9
Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel
source: keystone / valentin flauraud
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La France reconfinée? Ras-le-bol et moquerie au programme

Au vu de la hausse des cas en région parisienne et dans le nord du pays, ces zones seront soumises à de nouvelles restrictions. Certains Français font leur révolution numérique et les autres les moquent. Petite revue…

Le gouvernement français prépare le terrain depuis quelques jours maintenant. Le premier ministre Jean Castex annoncera, ce jeudi soir, un durcissement des restrictions sanitaires en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, c'est là:

Les autorités ont noté une augmentation du taux d’incidence «de près de 20% ces derniers jours», rapporte Le Figaro et un niveau d’occupation des lits de réanimation préoccupant. Une partie des Français en ont ras la casquette et l'écrivent tout haut …

Lire l’article
Link zum Artikel