Suisse
Etats-Unis

Viola Amherd pourrait choisir le F-35 comme nouvel avion de l'Armée

Viola Amherd pourrait choisir le F-35 comme nouvel avion de l'Armée suisse

Le F-35 est le seul des quatre jets évalués à être un avion de combat de cinquième génération. Ces prochains jours la ministre de l'Armée pourrait désigner quel avion le Conseil fédéral a retenu.
Le F-35 est le seul des quatre jets évalués à être un avion de combat de cinquième génération. Ces prochains jours la ministre de l'Armée pourrait désigner quel avion le Conseil fédéral a retenu.
Image: Shutterstock
Le jet furtif américain aurait le mieux réussi les tests du département de la Défense. Mais ce modèle ne fait pas l'unanimité. Retour sur les enjeux de cet achat.
21.06.2021, 22:4723.06.2021, 09:59
Plus de «Suisse»

Selon l'émission Rundschau de la télévision alémanique SRF, la ministre de la Défense Viola Amherd veut acheter le jet de combat F-35. L'avion américain aurait le mieux réussi les tests du Département de la Défense (DDPS), rapporte l'émission, qui cite trois sources indépendantes. Tant sur le plan financier que technique, l'avion furtif devancerait nettement ses trois concurrents.

Six milliards pour des avions
Pour rappel, le peuple suisse a accepté (du bout des lèvres), en septembre 2020, d'attribuer une enveloppe de six milliards de francs au Conseil fédéral pour qu'il puisse acquérir de nouveaux avions de combat.

A noter que dans les prochains jours - mercredi, ou au plus tard le 30 juin, selon 24Heures –, le Conseil fédéral devrait décider de quel nouvel avion de combat les forces aériennes suisses seront équipées. Quatre modèles sont en lice: deux candidats européens (le Rafale et l'Eurofighter) font face à deux jets américains, le F-35 et le F/A-18 Super Hornet.

Selon les résultats de l'enquête de Rundschau, la ministre de la Défense n'aurait donc pas d'autre choix que de demander au Conseil fédéral d'acheter le F-35. Mais on est encore loin d’une décision définitive.

Des enjeux géopolitiques

  • Le contexte tendu dû à l’accord-cadre entre le Suisse et l'Union européenne: comme l'explique 24Heures, un achat d'un avion français ou allemand permettrait d'arrondir les angles avec l'UE.
«Choisir un avion, c’est choisir ses alliés»
François Pointet, conseiller national (Vert’libéral/VD)dans 24 heures
  • Le Groupe pour une Suisse sans Armée et la gauche ont déjà déposé deux textes d’initiatives populaires contre les modèles américains. Si le Conseil fédéral achète le Super Hornet ou le F-35, ils lanceront la récolte de signatures avec pour objectif que le peuple suisse puisse voter sur le modèle.
«Les modèles européens sont plus adaptés à la police aérienne que les américains, avant tout destinés à la guerre.»
Pierre-Alain Fridez, conseiller national (PS/JU)dans 24 heures
  • Est-ce que Joe Biden, le président américain, a profité de son entrevue récente avec Guy Parmelin, à Genève, pour mieux lui vendre un de ses avions, ce qui pourrait expliquer la remontada du F-35?

Que sait-on de ce F-35?

Le F-35 est le seul des quatre jets évalués à être un avion de combat de cinquième génération. Il est donc le candidat le plus moderne. Pourtant, aux Etats-Unis, il est la cible de plusieurs critiques, car il serait trop sujet aux pannes et trop cher à exploiter. (asi/jch)

Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Les Suisses raffolent des seringues amaigrissantes controversées
L'obésité touche statistiquement beaucoup moins de personnes en Suisse qu'aux Etats-Unis. Pourtant, la Suisse a une consommation par habitant plus élevée d'injections amaigrissantes comme le désormais célèbre Wegovy. La principale raison est le coût des produits.

Elles s'appellent Ozempic, Saxenda ou Wegovy et garantissent une perte de poids. Développées à l'origine pour les diabétiques, les injections amaigrissantes sont devenues un succès commercial. Comme elles coupent l'appétit, elles aident aussi à perdre du poids. Elles ont fait du fabricant danois Novo Nordisk une entreprise à succès en Europe.

L’article