Suisse
Genève

Genève: record annuel de la canicule

La canicule à Genève atteint un record

Les Genevois ont particulièrement subi la chaleur ce jeudi. Dans l'après-midi, le thermomètre a frôlé les 40 °C.
24.08.2023, 18:35
Plus de «Suisse»

Le mercure a grimpé jusqu'à 39,3 °C jeudi 24 août dans l'après-midi à Genève. Il s'agit de la température la plus élevée jamais enregistrée en Suisse cette année, selon le service météorologique privé Meteonews.

La température la plus élevée jusque-là en 2023 avait été enregistrée le 11 juillet à Coire, avec 37,6 °C. En 2015, le record absolu de chaleur pour le nord des Alpes en Suisse a été enregistré à Genève. A l'époque, le thermomètre affichait 39,7 °C dans la ville du bout du lac.

Face à cette canicule qui frappe particulièrement Genève, le Département de l'instruction publique (DIP) a levé l'obligation scolaire pour les après-midi de jeudi et vendredi.

«Cette décision inédite vise à protéger autant la santé des élèves que celle du personnel»
Pierre-Antoine Preti, secrétaire général adjoint chargé de communication au DIP

Les cantons de Vaud et du Tessin, en partie placés en alerte canicule de degré 4, n'ont pas pris de mesures similaires. Les Tessinois ne retournent à l'école que lundi. Jusqu'en 2003, Bâle-Ville était le dernier canton à avoir un «congé chaleur» pour ses écoliers lors des canicules estivales. (ats/mndl)

Le sud de l'Europe brûle, la faute à la canicule
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les projets des CFF sont «particulièrement incompréhensibles»
L'extension en cours du réseau ferroviaire permet certes d'augmenter les capacités, mais les trains entre la Suisse et l'Autriche ou en Suisse romande ont des temps de parcours plus longs. Cela vaut à l'office fédéral compétent d'être sévèrement critiqué.

Il y a un an, la Communauté d'intérêts pour les transports publics en Suisse (Citrap) lâchait une bombe lors de son assemblée générale. Elle publiait les premiers projets de l'Office fédéral des transports (OFT) pour l'offre horaire après l'achèvement de l'extension du réseau ferroviaire actuellement en cours. On s'y attend au plus tôt à partir du milieu des années 2030.

L’article