DE | FR
Vidéo

Il a filmé l'horreur des migrants: «Je me suis ramassé une claque»

Vidéo: watson
Dans son premier documentaire, le Valaisan Shams Abou El Enein raconte le cauchemar d'un camps pour migrants. Bénévole en Grèce, il a récolté des témoignages effarants. Il se livre en vidéo.
10.06.2021, 12:0110.06.2021, 12:26
Suivez-moi

Il a vu et surtout entendu le pire. L'enfer des réfugiés et l'atrocité des conditions de vie aux portes de l'Europe. Parti pour faire du bénévolat proche d'un camp surpeuplé à Samos, en Grèce, le réalisateur Shams Abou El Enein est revenu avec un film.

«Samos, The Faces of our Border», le premier documentaire de ce Valaisan de 28 ans, sort cette semaine dans les salles suisses. Le film révèle les histoires de 27 personnes interviewées au front: des migrants, des bénévoles, des habitants locaux et des officiels. Il a été sélectionné par vingt festivals de par le monde et primé par huit d'entre eux.

Comment Shams Abou El Enein a-t-il vécu son immersion dans l'horreur? Pense-t-il que son documentaire fera changer les choses? Il nous répond en vidéo.

Vidéo: watson
«Samos, The Faces of our Border» est sorti ce mercredi 9 juin dans les salles romandes. Des Premières sont organisées en présence du réalisateur. Retrouvez toutes les informations sur les dates et les projections scolaires ici.
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Maurer critique l'attitude de la Suisse face à la guerre en Ukraine
Alors que le WEF bat son plein à Davos, le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer s'est montré critique face à l'attitude de la Suisse dans le conflit qui oppose l'Ukraine à la Russie. Selon lui, la Suisse fait tout faux.

Le ministre suisse des Finances, Ueli Maurer, a parlé de la guerre en Ukraine dans une interview accordée mercredi aux journaux de Tamedia. Il s'est exprimé d'une part sur les aides publiques possibles pour les ménages, et a émis des critiques sur les sanctions.

L’article