DE | FR

Que se passera-t-il après la fin des mesures? Voici deux exemples européens

Le Danemark a été le premier pays de l’Union européenne à lever toutes ses restrictions, le 2 février.
Le Danemark a été le premier pays de l’Union européenne à lever toutes ses restrictions, le 2 février.Image: Keystone/watson
Le Royaume-Uni et le Danemark ont levé les mesures Covid il y deux semaines: alors que le premier enregistre une baisse des cas et des hospitalisations, le deuxième a vu les chiffres repartir à la hausse. Comment l'expliquer? Et à quoi faut-il s'attendre en Suisse? Les réponses de deux experts.
17.02.2022, 09:59
Suivez-moi

Ce jeudi, la Suisse s'apprête à vivre son premier jour sans la plupart des mesures Covid qui étaient en vigueur jusqu'à présent. Si la levée des restrictions se généralise en Europe, deux pays ont nettement devancé tous les autres: le Royaume-Uni et le Danemark, qui ont supprimé les règles le 27 janvier et le 02 février derniers.

Plus de deux semaines se sont donc écoulées depuis, ce qui permet de voir avec un certain recul comment les choses ont évolué après l'abandon des restrictions. Verdict? Les deux pays présentent une situation radicalement différente. Alors que tous les indicateurs baissent au Royaume-Uni, les infections et les hospitalisations sont reparties à la hausse au Danemark. Ces deux évolutions opposées sont bien visibles dans les graphiques ci-dessous:

Comment expliquer cette différence? Le virologue et professeur à l'EPFL Didier Trono avance une hypothèse: «Cela suggère que la population infectable a été plus vite épuisée au Royaume-Uni qu’au Danemark», explique-t-il.

Cela serait dû à plusieurs raisons, poursuit l'expert: «Peut-être parce que la propagation du virus a été plus fulgurante dans les îles Britanniques que sur le continent, peut-être parce que l’immunité collective consécutive due soit à la vaccination soit à une infection préalable y était plus robuste», détaille le chercheur. «De plus, si la vague Omicron a commencé à peu près en même temps au Royaume-Uni et au Danemark, le variant BA.2 est apparu plus tôt dans ce dernier, ce qui, combiné avec une plus faible immunité collective contre ce variant et une levée des mesures, pourrait expliquer la flambée actuelle».

«Au Royaume-Uni, Omicron n'a plus grand monde à infecter. Le combat cesse faute de combattants»
Didier Trono, virologue

Des nouvelles mesures? C'est «peu probable»

Ce qui se produit actuellement dans ces deux pays peut-il offrir un aperçu des prochaines semaines en Suisse? Et si oui, lequel de ces deux scénarios va se concrétiser? «C'est difficile de prédire ce qui va se passer dans un pays en regardant les autres», prévient l'infectiologue Philippe Eggiman. «La manière de prendre des mesures et leur intensité ont une influence sur la pandémie». Et d'ajouter:

«Est-ce que ça va augmenter? C'est possible. Pourrait-on l'absorber? On l'espère»
Philippe Eggiman, infectiologue

Didier Trono est du même avis: «Tout dépend maintenant de la fraction de la population qui est encore infectable. Si suffisamment de gens ont été infectés ou récemment vaccinés, la levée des mesures ne va pas provoquer un rebond spectaculaire du nombre des cas. A force de circuler, le virus n'a plus nulle part où aller

Même s'il estime «difficile de prévoir la suite», le virologue se montre optimiste: «Un rebond nécessitant la mise en place de nouvelles restrictions est peu probable», affirme-t-il. «Les mesures individuelles, telles que le port du masque, restent pourtant utiles.»

La vague n'est «pas encore terminée»

A noter que, pour l'instant, l'obligation de s'isoler après un test positif et de porter le masque dans les transports publics reste en vigueur. Une décision saluée par Philippe Eggiman:

«Le fait de maintenir le port du masque dans les transports publics pendant quelques semaines encore fait sens et est tolérable pour la population», assure-t-il. «Cela peut contribuer à étaler la vague, qui n'est pas encore terminée.»

Fin du certificat covid, vous en pensez quoi?

Tous les articles sur la levée des mesures Covid en Suisse

Tout connaître des règles Covid du Conseil fédéral en 9 points

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

Pannes, manifs, 2G+, retour en 6 dates sur le certif Covid

Link zum Artikel

On a décodé le discours du Conseil fédéral: 6 questions à un expert

Link zum Artikel

Calmez-vous, ce 16 février n'a rien d'un jour historique

Link zum Artikel

Les meilleurs mèmes sur la levée des restrictions Covid

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une importante opération policière a eu lieu à l'aéroport de Zurich
Une intervention policière a eu lieu à l'aéroport de Zurich. Certaines sources parlent d'une alerte à la bombe concernant un vol d'Helvetic Airways de la Pologne vers la Suisse.

Une importante opération de police a eu lieu à l'aéroport de Zurich ce lundi. La police cantonale confirme une information de Toponline.ch, mais n'a pas diffusé les raisons de l'opération. Plusieurs médias spéculent sur le fait qu'il s'agirait d'une alerte à la bombe et qu'Helvetic Airways serait concernée.

L’article