DE | FR
Le journaliste Darius Rochebin, presentateur vedette du Telejournal de la RTS (Radio Television Suisse), pose dans le nouveau studio HD de l'Actualite TV (telejournal) de la Radio Television Suisse, RTS, ce jeudi 21 aout 2014 a Geneve. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Darius Rochebin, lorsqu'il officiait au Téléjournal de la RTS, en 2014. Image: KEYSTONE

L'heure de vérité approche pour Darius Rochebin

Vendredi, la SSR, organe de tutelle de la RTS, rendra publiques les enquêtes menées à l'interne sur des allégations de harcèlement sexuel, entre autres. L'ancien présentateur vedette du TJ Darius Rochebin a fait également l'objet d'investigations. Son sort à LCI, dont il a été mis provisoirement en retrait, tient à leurs conclusions. watson a joint la direction de la chaîne d'infos française.



Verdict imminent pour Darius Rochebin. Comme tout le monde, mais concerné au premier chef, l’ancien présentateur vedette du TJ romand prendra connaissance vendredi des enquêtes lancées par la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR), portant sur des «dysfonctionnements» au sein de la Radio télévision suisse (RTS). Harcèlement sexuel, pression morale, responsabilités hiérarchiques: près de six mois après les révélations du Temps, la vérité devrait apparaître au grand jour.

Trois collaborateurs sont particulièrement dans la tourmente: deux dont le nom n’a pas filtré publiquement, un troisième, dont l’intimité, ajoutée à des faits potentiellement répréhensibles, a été exposée: Darius Rochebin, sous contrat depuis l’été dernier avec la chaîne d’infos française LCI.

Tout autant que son employé, présenté à l’époque aux téléspectateurs français à grand renfort de superlatifs, LCI attend les conclusions des enquêtes de sa consœur romande pour statuer sur la suite. La chaîne du groupe TF1 avait écarté de l’antenne sa recrue suisse, «à sa demande», sitôt parue l’enquête du Temps. Six mois sont donc passés, au terme desquels LCI devrait prendre une décision sans demi-mesure: soit «Darius» reste et revient à l’antenne, soit il part.

«Nous n’avons cédé ni à ceux qui demandaient le retour de Darius Rochebin à l’antenne, ni à l’hallali de ceux qui voulaient qu’on lui coupe la tête»

Un membre de la direction de LCI

Joint par watson, un membre de la direction de LCI fait part du souci d'équilibre qui a été jusqu'ici celui de la chaîne, à un jour de la présentation au public des enquêtes visant la RTS. «Nous avons respecté la présomption d’innocence attachée à la personne de Darius Rochebin, tout en veillant à la réputation de l'entreprise, tant auprès de nos collaborateurs que de nos téléspectateurs», explique-t-il.

Pour cette journaliste de LCI, également jointe par watson et qui n’a fait que «croiser» son collègue suisse dans les couloirs, les choses sont simples: la réintégration de Darius Rochebin doit être totale si les enquêtes le disculpent. «Soit il y a des preuves de sa culpabilité et il quitte LCI, dit-elle, soit il n’y en a pas et son retour à l’antenne ne doit pas faire discussion. Je note qu’il n’y a pas eu de plaintes contre lui jusqu’ici».

Rude hiver

Mais pour LCI, les choses pourraient ne pas être aussi simples. La chaîne d’infos et sa tutrice TF1 ont traversé un hiver des plus rudes: le chroniqueur Olivier Duhamel a disparu de LCI après les révélations d’inceste le concernant dans le livre La familia grande de Camille Kouchner. Le philosophe Alain Finkielkraut, qui devait intervenir une fois par semaine à l'antenne, en est également parti après avoir donné l’impression de relativiser les faits d'inceste. Enfin, des accusations de viol ont été portées contre l’ancienne star de TF1 Patrick Poivre d’Arvor.

Rien de cela s’agissant de Darius Rochebin, LCI le souligne elle-même, mais des détails sur la vie intime du présentateur suisse, fournis par Le Temps et ne tombant pas sous le coup de la loi jusqu'à preuve du contraire, pourraient compliquer la décision de la chaîne. Notre source au sein de la direction précise à ce propos : «C’est le groupe TF1, non LCI seule qui décidera de maintenir ou non Darius Rochebin dans la maison».

Inquiétant précédent

Entre le départ immédiat et le maintien ferme, une troisième option pourrait être retenue: celle d’un départ, plus tard, du Suisse. On entre ici dans un domaine contractuel sur lequel LCI ne tient pas à s’exprimer. Il demeure que si Darius Rochebin, dans l’hypothèse où les enquêtes sur la RTS l’épargneraient, devait quand même quitter son employeur français, cela constituerait un inquiétant précédent. LCI semble en être consciente et rappelle le respect dû à la vie privée tant qu'elle ne contrevient pas à la loi. «Il en va de la vie d'un homme, d'une carrière», insiste-t-on dans l'entourage de la direction.

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

Credit Suisse lance un grand nettoyage de printemps

Départs de haut-dirigeants, coupe dans les bonus et lancement de deux enquêtes: dans la tourmente, la banque Credit Suisse fait le ménage.

En pleine débâcle, le numéro deux bancaire helvétique Credit Suisse fait un grand nettoyage de printemps à tous les niveaux, y compris au sein de sa direction générale.

Le conseil d'administration de la banque aux deux voiles semble avoir pris en considération les critiques émises par des actionnaires, autour de la rémunération des responsables. Même le président du conseil d'administration, Urs Rohner, va renoncer à une rémunération de 1,5 million de francs. La proposition de bonus …

Lire l’article
Link zum Artikel