DE | FR
Image: EPA ANA-MPA
Interview

Hélicos suisses envoyés en Grèce: «L'incendie n'est pas le seul danger...»

Trois hélicoptères de l'armée suisse ont été envoyés en renfort en Grèce pour aider le pays à faire face aux vastes incendies qui le frappent depuis onze jours. Responsable des opérations de vol chez Air-Glaciers, Patrick Fauchère souligne les dangers de ces interventions difficiles et risquées.
09.08.2021, 16:5709.08.2021, 17:26
Fanny Graf
Suivez-moi

Dans votre carrière, vous avez dû faire face plusieurs fois à des grands feux. Pour les pilotes, quels sont les dangers les plus récurrents?
Patrick Fauchère, Air-Glaciers: Ces grands incendies se propagent souvent très vite, ce qui change les routes de vols rapidement et augmente les risques de rester piégé dans la fumée. Surtout que le manque d'oxygène dans ces espaces altère le fonctionnement des moteurs des hélicoptères. Autre phénomène à prendre en compte: les zones de chaleur intense. Celles-ci sont dangereuses pour l'engin qui contient des matières inflammables, et pour les pompiers qui ne sont pas protégés contre de telles températures à l'intérieur du véhicule.

«Dans ce genre d'incendies, il faut à tout prix éviter les courants de fumée»

Quelles stratégies mettez-vous en place pour limiter ces risques?
Dans ces cas-là, c'est l'expérience qui parle. Le pilote évalue les vents qui emportent la fumée afin d'éviter de rentrer dedans. Le but est d'attaquer le feu par les côtés ou en dessous. Pour ce qui est des foyers de chaleurs, l'hélicoptère ne s'immobilise jamais au-dessus des flammes, il largue l'eau sur la zone à grande vitesse. Mais l'incendie n'est pas seul danger, il y a également beaucoup d'enjeux au niveau humain, surtout dans ces opérations de soutien à l'étranger.

Par exemple...
Il y a tout un travail de coordination qui s'effectue. Des canaux de communication doivent être mis en place pour répartir les hélicoptères dans les différentes zones et surtout, empêcher des collisions. De plus, les pilotes étrangers ne connaissent pas forcément le secteur et donc, les obstacles présents comme des câbles électriques ou les lignes à haute tension. Ces informations sont primordiales pour éviter les accidents.

Vous pouvez aussi vous retrouver à court d'équipages?
Oui, c’est justement le cas en Grèce. Même si les autorités ont fait appel à une aide internationale qui arrive, il est nécessaire de continuer à anticiper cette «possible» pénurie de pilote, la durée de cet incendie étant toujours inconnue.

En 2003, la Suisse vivait, elle aussi, un incendie destructeur à Loèche (VS) où vous aviez été mobilisé. Comment la gravité de la situation avait été gérée?
En Suisse, pour chaque incendie, nous possédons des procédures d'interventions par zone ce qui améliore forcément notre rapidité d'intervention. Mais dans ce cas-là, le feu avait pris une telle ampleur que nous avions dû également demander de l'aide à l'armée suisse. Ce qui avait permis de mobiliser de plus gros hélicoptères pour éteindre ce feu comme c'est le cas en Grèce.

Image: KEYSTONE

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La droite n'a pas encore brisé la gauche sur les questions AVS
Certains milieux considèrent le «oui» à l'augmentation de l'âge de la retraite des femmes comme une victoire historique contre le pouvoir de veto de la gauche sur les questions de l'AVS. Ils se réjouissent peut-être un peu vite, estime le politologue Urs Bieri.

Le dimanche de la votation, vous avez suivi les chiffres des votes de toutes les régions du pays auprès de l'institut de recherche gfs.bern. Qu'avez-vous remarqué?
Urs Bieri:
D'une part, certainement les résultats serrés. Pour le projet AVS, tout s'est joué dans les dernières communes, et pour le projet d'impôt anticipé, le résultat a également été serré – ce qui n'était pas tout à fait inattendu. D'autre part, il y a également eu des mouvements surprenants en comparaison historique.

L’article