DE | FR

Le vaccin de Curevac, commandé par la Suisse, efficace à 48% seulement

Les résultats finaux sont tombés. Le remède allemand n'est pas aussi efficace que Pfizer-Biontech et Moderna, utilisés en Suisse et efficaces à 95%.
01.07.2021, 06:5001.07.2021, 17:00

Le vaccin développé par le laboratoire allemand CureVac n'est efficace qu'à 48% pour prévenir le Covid-19, selon des résultats complets d'un essai clinique à grande échelle. Ce taux est bien plus faible que les autres vaccins à ARN messager déjà approuvés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) exige une efficacité d'au moins 50% pour qu'un candidat soit accepté comme vaccin:

  • Pfizer-Biontech et Moderna, également basés sur le principe de l'ARN messager, ont démontré une efficacité d'environ 95%.
  • Astrazeneca et Johnson & Johnson se situent entre 60 et 70%.

Dans le détail, chez les participants à l'essai, «le candidat vaccin CVnCoV a démontré une efficacité globale de 48% (83 cas dans le groupe vacciné, 145 dans le groupe placebo) contre la maladie Covid-19, quelle que soit sa gravité», a indiqué, mercredi, la société allemande. Elle a signé un important contrat de commande avec l'Union européenne, ainsi qu'avec la Suisse.

Un (mauvais) résultat attendu

Le résultat de CureVac était prévisible après la publication, à la mi-juin, d'analyses intermédiaires décevantes des essais cliniques de ce vaccin attendu. Le laboratoire avait mis en cause la diffusion rapide des nouveaux variants. 👇

Malgré ce résultat en demi-teinte, Curevac se dit convaincu que son candidat vaccin «apporte une contribution précieuse à la santé publique en protégeant totalement les participants à l'étude, âgés de 18 à 60 ans, contre l'hospitalisation ou le décès, et avec un taux d'efficacité de 77% contre la progression modérée et grave de la maladie», a affirmé son directeur Franz-Werner Haas, cité dans le communiqué.

Et maintenant?

  • En Europe:
    Il revient à présent à l'agence européenne des médicaments (EMA), qui a déjà engagé une procédure d'examen en continu du vaccin, de donner son feu vert ou non à sa mise sur le marché. La Commission européenne a signé avec la firme un contrat portant sur l'achat de 405 millions de doses.
  • En Suisse:
    La Confédération en a commandé cinq millions de doses. Le vaccin n'a cependant pas encore été approuvé par Swissmedic. En principe, le prix d'achat d'un vaccin contre le Covid-19 n'est dû qu'à la livraison, avait précisé l'Office fédéral de la santé publique. La livraison en Suisse ne devrait avoir lieu qu'une fois le vaccin approuvé.

(ats)

Sommer n'arrête pas le Covid, mais il nous a fait rêver...

1 / 14
Explosion de joie de la Nati après l'arrêt de Sommer
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Un million de cas Covid cet été en Suisse»: le point en 7 graphiques
Malgré l'accalmie estivale, le virus est toujours bien présent en Suisse. Après des semaines marquées par une baisse des cas et des hospitalisations, les indicateurs repartent à la hausse. Et les chiffres ne disent pas tout.

Pour une bonne partie des Suisses, le Covid-19 n'est plus qu'un souvenir lointain. Remplacé par d'autres sujets d'actualité après la levée des dernières mesures, le virus a été définitivement achevé par l'arrivée de l'été. Du moins dans l'esprit des gens, car les experts ne cessent de le répéter: le Sars-Cov-2 est toujours bien présent.

L’article