DE | FR

Belprahon perd tout espoir de rejoindre le Jura

Karin Keller-Sutter a répondu non à la demande de la commune de Belprahon qui voulait revoter sur son appartenance.
Karin Keller-Sutter a répondu non à la demande de la commune de Belprahon qui voulait revoter sur son appartenance. Image: sda
La Confédération enterre tout espoir. Les habitants du petit village bernois, voisin de Moutier, ne se prononceront pas à nouveau pour changer de canton.
03.06.2021, 10:1403.06.2021, 14:24

Les autorités fédérales n'autoriseront en aucun cas un nouveau vote de Belprahon (BE) sur la question de l'appartenance cantonale. Karin Keller-Sutter a envoyé une lettre en ce sens à la commune voisine de Moutier, en tant que cheffe du Département de justice et police, mais aussi présidente de la Conférence tripartite.

«La lettre a été envoyée le 1er juin», a déclaré jeudi à Keystone-ATS Jean-Christophe Geiser, chargé du dossier jurassien à l'Office fédéral de justice, confirmant une information du Journal du Jura. La tripartite, dont font partie les cantons de Berne et du Jura, y est opposée. «La question est close». Pas si sûr 👇.

Avant de recevoir la lettre de la Confédération, la commune avait annoncé qu'elle allait revoter sur son appartenance cantonale le 27 juin.

«Si la commune maintient malgré tout le vote, le scrutin ne sera que consultatif et n'aura aucune valeur juridique.»
Jean-Christophe Geiser, chargé du dossier jurassien à l'Office fédéral de justice

Jean-Christophe Geiser, chargé du dossier jurassien à l'Office fédéral de justice justifie: «Moutier a voté deux fois la même chose en 2017 et le 28 mars. La situation n'a pas changé». Belprahon n'a pas été pris par surprise, a-t-il ajouté. (ats)

Les pro-Jurassiens en force à Moutier

1 / 14
Les pro-Jurassiens en force à Moutier
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
«Le F-35 est idéal en Suisse»: Lockheed Martin répond aux critiques
Les opposants au F-35 devraient déposer ce mardi l'initiative contre l'achat de l'avion de chasse américain, pointé du doigt notamment en raison de ses coûts de maintenance. Patrick Nyfeler, directeur général du fabricant Lockheed Martin en Suisse, défend le jet de combat.

Ce mardi, les opposants au F-35 devraient déposer leur initiative devant la Chancellerie fédérale à Berne, près d'une année après avoir lancé la récolte des signatures. L'alliance de gauche à l'origine du texte vise à stopper l'achat de 36 exemplaires de l'avion de chasse fabriqué par l'entreprise américaine Lockheed Martin, accusé d'être trop cher, inadapté aux besoins de la Suisse, inutile et peu sûr.

L’article