DE | FR

Maudet face à la justice: retour sur une saga politico-judiciaire

L'ex-conseiller d'Etat genevois n'a pas fini d'entendre parler de son voyage de 2015 à Abu Dhabi.
L'ex-conseiller d'Etat genevois n'a pas fini d'entendre parler de son voyage de 2015 à Abu Dhabi.
L'affaire Maudet entame un nouveau volet judiciaire. Condamné pour «acceptation d'un avantage», l'ancien conseiller d'Etat genevois a fait appel. Ce nouveau procès débute lundi 11 octobre.
11.10.2021, 12:1811.10.2021, 16:22
Suivez-moi

Un énième épisode s'apprête à commencer dans (l'interminable) dossier Pierre Maudet: son procès en appel pour acceptation d'un avantage pour son voyage aux Emirats.

Le pitch

Au commencement de l'affaire: un voyage à Abu Dhabi en novembre 2015, effectué par l'homme politique et sa famille, pour assister à un Grand Prix de Formule 1. Les Maudet étaient accompagnés de Patrick Baud-Lavigne, l'ancien chef de cabinet du Genevois, et Antoine Daher, un ami actif dans l’immobilier à Genève.

Pendant longtemps, Pierre Maudet a affirmé que la nature de ce voyage était strictement privée. En septembre 2018, il reconnaît finalement avoir menti.

C'est le début d'une longue série politico-judiciaire, riche en rebondissements.

Dans l'épisode précédent...

Le 22 février dernier, Pierre Maudet avait été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage et condamné à 300 jours-amendes avec sursis.

Pourquoi? Selon le Tribunal de police, il s'était accommodé du risque de se faire influencer dans l'exercice de ses fonctions.

Comment? En acceptant le séjour à Abu Dhabi, d'un coût estimé à 50 000 francs, payés par le prince héritier de l'émirat.

Pour répondre de ces accusations en appel, Pierre Maudet ne sera pas tout seul sur le banc des accusés. Il sera flanqué de:

  • Ses deux amis entrepreneurs, Magid Khoury et Antoine Daher.
  • Son ex-chef de cabinet, Patrick Baud-Lavigne.

Lors du premier jugement, Magid Khoury et Antoine Daher ont été reconnus coupables d'octroi d'un avantage en organisant le fameux séjour dans le Golfe. Ils espéraient ainsi s'assurer de la bienveillance du conseiller d'Etat. Ils avaient été condamnés à respectivement 240 et 180 jours-amendes avec sursis.

Quant à Patrick Baud-Lavigne, qui avait pris part au voyage, il a été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage et de violation du secret de fonction, en fournissant des informations aux deux entrepreneurs. Il avait été condamné à 360 jours-amendes avec sursis.

Tous ont fait recours.

Dans le prochain épisode...

En février, Pierre Maudet avait été acquitté d'une autre charge: l'acceptation d'un avantage en lien avec un sondage électoral. Ce sondage avait justement été financé par ses deux amis, Khoury et Daher.

Le Ministère public a fait appel de cet acquittement et réclame des peines plus lourdes.

Le procès ouvert ce lundi devrait durer jusqu'à mercredi. Le verdict n'est pas attendu avant plusieurs semaines.

Pour mieux cerner le personnage Maudet, voici quelques détails...

A propos de politique, voici 10 ans de conseillers fédéraux avec des gorets dans les bras!

1 / 12
10 ans de conseillers fédéraux avec des gorets dans les bras
source: keystone / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et sinon, la team watson vous explique ce que c'est James Bond.

Pour tout savoir sur Pierre Maudet, c'est ici que ça se passe.

Les ennuis judiciaires recommencent pour Pierre Maudet

Link zum Artikel

Pierre Maudet a retrouvé du travail dans le domaine de l'informatique

Link zum Artikel

Alors, Pierre Maudet va-t-il quitter la politique? Oui et non...

Link zum Artikel

Fabienne Fischer lui pique la place. Mais où est donc passé Maudet?

Link zum Artikel

Qui est Fabienne Fischer, la nouvelle conseillère d'Etat Verte genevoise

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Pierre Maudet face au dimanche de sa vie

Condamné le 22 février (il entend faire appel), Pierre Maudet, 43 ans, la politique aux tripes, part ce 7 mars à la reconquête de son siège au Conseil d'Etat genevois. Des proches et une psy se penchent sur son cas et imaginent la suite. Des fois que...

Pierre Maudet s’approche de ce moment de vérité qui lui aura si souvent souri: le suffrage universel. Mais, qui cette fois-ci, l’enverra peut-être au purgatoire. Son seul échec, en politique, fut sa non-élection au Conseil fédéral, en 2017, devant les Chambres, mais en l’absence du peuple. Maudet, l'ami du peuple. Notre radical genevois, démissionnaire du Conseil d’Etat en octobre dernier, entend jouer l’onction populaire contre la décision judiciaire. Condamné le 22 février …

Lire l’article
Link zum Artikel