faible pluie
DE | FR
Suisse
Justice

Affaire Pierre Maudet: son procès en appel s'ouvre lundi à Genève

Maudet face à la justice: retour sur une saga politico-judiciaire

L'ex-conseiller d'Etat genevois n'a pas fini d'entendre parler de son voyage de 2015 à Abu Dhabi.
L'ex-conseiller d'Etat genevois n'a pas fini d'entendre parler de son voyage de 2015 à Abu Dhabi.
L'affaire Maudet entame un nouveau volet judiciaire. Condamné pour «acceptation d'un avantage», l'ancien conseiller d'Etat genevois a fait appel. Ce nouveau procès débute lundi 11 octobre.
11.10.2021, 12:1811.10.2021, 16:22
Suivez-moi

Un énième épisode s'apprête à commencer dans (l'interminable) dossier Pierre Maudet: son procès en appel pour acceptation d'un avantage pour son voyage aux Emirats.

Le pitch

Au commencement de l'affaire: un voyage à Abu Dhabi en novembre 2015, effectué par l'homme politique et sa famille, pour assister à un Grand Prix de Formule 1. Les Maudet étaient accompagnés de Patrick Baud-Lavigne, l'ancien chef de cabinet du Genevois, et Antoine Daher, un ami actif dans l’immobilier à Genève.

Pendant longtemps, Pierre Maudet a affirmé que la nature de ce voyage était strictement privée. En septembre 2018, il reconnaît finalement avoir menti.

C'est le début d'une longue série politico-judiciaire, riche en rebondissements.

Dans l'épisode précédent...

Le 22 février dernier, Pierre Maudet avait été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage et condamné à 300 jours-amendes avec sursis.

Pourquoi? Selon le Tribunal de police, il s'était accommodé du risque de se faire influencer dans l'exercice de ses fonctions.

Comment? En acceptant le séjour à Abu Dhabi, d'un coût estimé à 50 000 francs, payés par le prince héritier de l'émirat.

Pour répondre de ces accusations en appel, Pierre Maudet ne sera pas tout seul sur le banc des accusés. Il sera flanqué de:

  • Ses deux amis entrepreneurs, Magid Khoury et Antoine Daher.
  • Son ex-chef de cabinet, Patrick Baud-Lavigne.

Lors du premier jugement, Magid Khoury et Antoine Daher ont été reconnus coupables d'octroi d'un avantage en organisant le fameux séjour dans le Golfe. Ils espéraient ainsi s'assurer de la bienveillance du conseiller d'Etat. Ils avaient été condamnés à respectivement 240 et 180 jours-amendes avec sursis.

Quant à Patrick Baud-Lavigne, qui avait pris part au voyage, il a été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage et de violation du secret de fonction, en fournissant des informations aux deux entrepreneurs. Il avait été condamné à 360 jours-amendes avec sursis.

Tous ont fait recours.

Dans le prochain épisode...

En février, Pierre Maudet avait été acquitté d'une autre charge: l'acceptation d'un avantage en lien avec un sondage électoral. Ce sondage avait justement été financé par ses deux amis, Khoury et Daher.

Le Ministère public a fait appel de cet acquittement et réclame des peines plus lourdes.

Le procès ouvert ce lundi devrait durer jusqu'à mercredi. Le verdict n'est pas attendu avant plusieurs semaines.

Pour mieux cerner le personnage Maudet, voici quelques détails...

10 ans de conseillers fédéraux avec des gorets dans les bras

1 / 12
10 ans de conseillers fédéraux avec des gorets dans les bras
source: keystone / gian ehrenzeller
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

C'est quoi James Bond?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un homme arrêté avec 10 kilos de cocaïne en Argovie
La découverte du butin revient à Arani von der Lodeburg, un chien de détection de stupéfiants de la police argovienne.

Un trafiquant de drogue présumé a été arrêté jeudi sur l'aire de repos de Würenlos (AG). La police a trouvé près de dix kilos de cocaïne dans sa voiture.

L’article