Suisse
Migros

Ils n'auraient jamais dû tenter de tromper Migros

Ils n'auraient jamais dû tenter de tromper Migros
Tromper un grand distributeur au moment de passer en caisse n'est pas nouveau.Image: watson

Ils n'auraient pas dû tenter de tromper Migros

Tenter de feinter les supermarchés pour économiser un peu d'argent n'est pas nouveau. Mais certaines astuces sont nouvelles et parfois originales, comme le montrent deux cas récents.
21.04.2024, 22:03
Dominic Kobelt / ch media
Plus de «Suisse»

Un mardi de novembre dernier, une cliente de 54 ans est entrée dans un magasin Migros du district d'Aarau. Elle s'est rendue au rayon des fruits et légumes et a pesé quelques bananes. Mais apparemment, elle les trouvait trop chères. Comme on a pu le constater plus tard, elle a échangé les bananes pesées contre des bananes plus grosses.

La femme a fait de même avec les carottes. Et ce n'est pas tout: elle a rempli un sac de pommes de terre, les a pesées et a collé la fiche sur le sac. Ensuite, elle a rajouté d'autres pommes de terre dans le sac. «L'accusée a ainsi falsifié le poids et le prix réels des fruits et légumes», peut-on lire dans l'ordonnance pénale qui vient d'entrer en vigueur.

«L'accusée s'est ainsi procuré un avantage patrimonial de 5 francs et 15 centimes»

Cela n'en valait définitivement pas la peine. Car à l'amende de 100 francs pour fraude mineure s'ajoutent des frais d'ordonnance pénale de 300 francs.

Le saumon en banane

Quelques semaines plus tard, un homme de 63 ans a tenté une astuce du même style dans un autre magasin Migros. Le 19 janvier, il a mis dans son panier un filet de saumon d'une valeur de 44 francs. Avant de se rendre à la caisse du self-checkout, il a toutefois recouvert l'étiquette de prix et le code-barres d'une étiquette adhésive pour une banane d'une valeur de 75 centimes.

Apparemment, Migros l'a remarqué, mais n'est pas intervenu immédiatement. Moins de deux semaines plus tard, l'homme a répété son plan. Cette fois-ci, il a recouvert l'étiquette du filet de saumon qui coûtait 34 francs par celle d'un gingembre à 45 centimes.

Une mauvaise stratégie puisqu'il a finalement été condamné à une amende de 400 francs et devra aussi régler des frais d'ordonnance pénale de 500 francs. Sans oublier des frais de police de 15 francs.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

La série de vêtements lancée par Migros Vaud et Strappazzon
1 / 25
La série de vêtements lancée par Migros Vaud et Strappazzon
source: calypso mahieu
partager sur Facebookpartager sur X
Cette Migros flotte sur l'eau
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Vous êtes cons?» Comparis se fait sonner les cloches par la droite
A l'approche des votations du 9 juin, le comparateur en ligne Comparis a publié ses prévisions concernant la prochaine hausse des primes. De quoi s'attirer les reproches du camp opposé aux initiatives PS et du Centre.

Comparis s’est fait sonner les cloches. En publiant avec un mois d’avance ses prévisions annuelles pour les primes maladie, le comparateur en ligne a provoqué la colère du camp opposé aux initiatives socialiste et centriste sur le sujet, soumises à votation le 9 juin, dans même pas trois semaines. «"Est-ce que vous êtes cons? Vous faites la campagne du oui ?" Voilà ce qu’on m’a dit ce matin», rapporte Felix Schneuwly, l’expert Santé chez Comparis, joint jeudi par watson.

L’article