Suisse
Nature

Inauguration d'un Centre de compétences en apiculture en Valais

Inauguration d'un Centre de compétences en apiculture en Valais

Les abeilles ont produit peu de miel cette ann
Au début, la Société d'apiculture d'Entremont (SAE), qui regroupe près de 130 apiculteurs, voulait se doter d'un centre d'extraction pour le miel.Keystone
Le Centre de compétences en apiculture (CCA), un projet de 2,2 millions de francs dédié à la formation, la recherche, et l'agritourisme, a été inauguré à Val de Bagnes (VS) par la Société d'apiculture d'Entremont.
18.05.2024, 22:12
Plus de «Suisse»

Le Centre de compétences en apiculture (CCA) a été inauguré samedi à Val de Bagnes (VS), après une année de travaux. Coût de l'opération: 2,2 millions de francs.

Au début, la Société d'apiculture d'Entremont (SAE), qui regroupe près de 130 apiculteurs, voulait se doter d'un centre d'extraction pour le miel. Elle a finalement vu plus grand et dote aujourd'hui la région d'un «centre dédié à la formation, à la recherche, à la sensibilisation du grand public et des écoliers, aux activités apicoles ainsi qu'à l'agritourisme», a indiqué samedi le canton dans un communiqué.

Le but du tout nouveau CCA est aussi de soutenir et pérenniser l'activité apicole régionale, notamment en produisant des nucléis, soit de petits groupes d'abeilles capables de constituer une nouvelle ruche pour faire face à la perte régulière de colonies. Un rucher extérieur de démonstration, une salle de cours et prochainement un laboratoire sont également proposés aux apiculteurs, au Service sanitaire apicole, à la Société romande d'apiculture et à la Fédération d'apiculture du Valais romand.

Pour sensibiliser le grand public, et particulièrement les écoles, à l'importance des abeilles et de la biodiversité, le CCA prévoit d'organiser visites, conférences et expositions. L'offre est complétée par de l'apithérapie et des produits de la ruche.

Trouver «200 000 francs»

Situé au bord de la Dranse, sur l'axe du Grand-Saint-Bernard, le CCA est facilement reconnaissable à sa forme, suggérant des ailes déployées, et à son abeille accrochée sur la façade. Il a été entièrement réalisé par des entreprises locales, et le bois massif utilisé pour sa charpente est issu des forêts environnantes, souligne le canton.

Le coût total des travaux s'élève à 2,2 millions de francs. La somme a été financée notamment par des fonds publics alloués dans le cadre du projet de développement régional (PDR) du Grand Entremont (Confédération, canton, communes), l'Aide suisse à la montagne, la commune de Val de Bagnes, diverses associations apicoles et des fondations privées. Il faudra encore trouver «200 000 francs pour compléter l'achat du matériel et des équipements», précise-t-on.

Le PDR du Grand Entremont, initié en 2018, se terminera à la fin de cette année. Il aura permis de réaliser des projets devisés à plus de 20 millions de francs et soutenu par des fonds publics à hauteur de 11 millions de francs, note le canton. Les prochaines échéances sont l'ouverture de deux agritourismes à Montagnier et à Liddes, ainsi que la fin des travaux de la nouvelle fromagerie d'Etiez. (chl/ats)

Tsitsipas et les abeilles
Video: twitter
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Migros a pris une décision radicale avec son chocolat
Fondé il y a bientôt 140 ans à Aarau, Chocolat Frey ne sera plus distribué que dans les supermarchés Migros. Les tentatives de se faire connaître à l'étranger avec la marque seront abandonnées. La vente dans les boutiques d'aéroport en fait partie.

Migros restructure ses entreprises industrielles. Cette semaine, un grand changement a été annoncé chez le sous-traitant Delica. Delica est notamment responsable de la production des chewing-gums Skaï, des glaces Crème d'Or, des capsules de café Royal ou encore des chocolats Frey.

L’article