Suisse
Netflix

Netflix et TikTok restreints en cas de pénurie d'énergie

Vous pourriez être privés de Netflix et TikTok en cas de pénurie

File - The Netflix button on a television remote control was juxtaposed with a Netflix web page, in this photo in New York, Feb. 2, 2023. Netflix reports earnings on Tuesday, January 23, 2024. (AP Pho ...
Le blocage de plateformes de streaming telles que Netflix interviendrait avant la désactivation progressive des bandes de fréquences.Keystone
La branche des télécommunications a proposé des solutions échelonnées pour réduire la consommation de courant. Les plateformes de streaming et les réseaux sociaux seront impactés.
21.02.2024, 16:44
Plus de «Suisse»

La téléphonie mobile pourrait être restreinte en cas de pénurie d'énergie. Premiers touchés: les réseaux sociaux. Le Conseil fédéral a mis en consultation mercredi une ordonnance en ce sens.

Le contingentement des gros consommateurs (plus de 100 MWh/an) est l'une des mesures clés pour éviter un délestage, rappelle la Confédération:

«Cela toucherait 34 000 gros consommateurs à l'origine de près de la moitié de la consommation de courant en Suisse»

La première mesure prévoit de bloquer certains sites Internet à haute fréquentation, comme les plateformes de réseaux sociaux (X, Instagram ou Tiktok), de vidéos (les sites de streaming) ou de musique (Youtube). Ce blocage intervient avant la désactivation progressive des bandes de fréquences.

Les fréquences dans les bandes supérieures de radiocommunication mobile seront désactivées en premier. La transmission de volumes de données importants sera différée. L'étape suivante consiste à désactiver les fréquences moyennes. En dernier recours, 10% des sites de macro-antennes seront désactivés.

Ces mesures risquent d'entraver la transmission de données, indique le Conseil fédéral. Les temps d'attente seront prolongés et des interruptions seront possibles. (ats/jch)

Les séries incontournables de Février
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Toujours plus de Suisses préfèrent discuter avec un robot plutôt qu'un humain
L'acceptation et l'usage des intelligences artificielles se renforcent fortement en Suisse. Et ce dans presque tous les aspects de la vie quotidienne.

L'enquête représentative de Comparis sur l'acceptation des intelligences artificielles dans la vie quotidienne révèle une nette augmentation de l'utilisation et de la préférence pour les chatbots (système informatique de discussion) tels que ChatGPT et Gemini (l'IA de Google) en Suisse.

L’article