DE | FR

L'un des médicaments les plus prometteurs contre le Covid arrive en Suisse

Développé par un labo tessinois, le Sotrovimab est en phase d'homologation, mais peut déjà être employé en Suisse. Ce que l'on sait sur ce remède en quatre points.
01.10.2021, 08:5601.10.2021, 18:16

A quoi sert ce médicament?

L'efficacité de ce médicament (ce n'est donc pas un vaccin) semble très élevée au stade précoce de la maladie 👇.

«L'anticorps est capable de réduire le taux d'hospitalisation de manière très significative»
Davide Corti, responsable du laboratoire

Selon des données de terrain, encore préliminaires, dans les Emirats arabes unis (EAU), où l'anticorps a été administré à des milliers de personnes, la mortalité a pu être réduite de 97%.

Il vise donc à être mis à la disposition des personnes risquant d'être hospitalisées ou de souffrir d'une évolution grave liée au coronavirus.

Que sait-on sur ce médicament?

Le sotrovimab est un anticorps monoclonal développé par le laboratoire tessinois Humabs Biomed en partenariat avec le géant britannique GlaxoSmithKline (GSK) pour lutter contre la Covid-19.

«Monoclonal» signifie que les anticorps sont tous identiques et attaquent le virus sur une cible bien définie. Ici la fameuse protéine spike du Covid (en jaune👇).

Image: Shutterstock

Le sotrovimab, administré en perfusion intraveineuse, est «beaucoup plus complexe qu'un vaccin», selon Filippo Riva. Le remède n'est ainsi pas produit en grand nombre. Par conséquent, le coût est également plus élevé que celui des sérums aujourd'hui injectés en Suisse.

A quand son arrivée en Suisse?

Le sotrovimab est déjà temporairement homologué sur treize marchés, dont les Etats-Unis, l'Union européenne (UE) et le Japon. Il est désormais prêt à être administré en Suisse, qui a commandé 3000 doses.

Attention toutefois: il n'a pas encore officiellement reçu d'autorisation de mise sur le marché helvétique, il pourrait, cependant, déjà être utilisé pendant la procédure d'homologation pour traiter des patients atteints de Covid-19.

Qui va payer pour ce médicament?

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait également indiqué que la Confédération prendrait en charge le coût des traitements en ambulatoire en attendant qu'ils soient remboursés par l'assurance-maladie obligatoire. (jah/ats)

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

En France, la contraception sera gratuite jusqu'à 25 ans

Le ministre de la santé français est catégorique: De moins en moins de femmes peuvent se permettre la contraception, et cela est «insupportable». La prise en charge par l'Etat sera donc étendue aux femmes jusqu'à 25 ans.

«Je peux vous annoncer que la contraception sera désormais gratuite pour toutes les femmes âgées jusqu'à 25 ans». C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre français de la santé Olivier Véran. La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2022.

Une telle prise en charge était déjà offerte aux mineures âgées entre 15 et 18 ans. Selon le ministre, elle couvre «tous les soins» liés à cette pratique, c'est-à-dire:

Pourquoi cette décision? Olivier Véran indique qu'il y a un «net recul» de la …

Lire l’article
Link zum Artikel