dégagé-2°
DE | FR
1
Suisse
Parlement

Conseil national: voici les élus les moins efficaces

Qui sont les élus les moins efficaces à Berne? Réponse en 6 graphiques

Quel membre du Parlement a le plus de succès? Les chiffres obtenus par watson le montrent: ce sont les nouveaux qui se mettent le plus en lumière.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
14.12.2022, 05:56
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Suivez-moi
Reto Fehr
Reto Fehr
Reto Fehr
Suivez-moi

La législature entre dans sa dernière année. En octobre 2023, on saura dans les urnes si les électeurs sont satisfaits des prestations de leurs conseillers nationaux et aux Etats. Plusieurs d'entre eux se représenteront. Les chiffres des Services du Parlement permettent de mettre en lumière les élus les plus performants ou au contraire, ceux qui ont plutôt brillé par leur inaction au cours des trois dernières années.

2000 interventions en trois ans

Les Services du Parlement ont examiné toutes les interventions déposées par les députés au cours de la législature actuelle. Les résultats sont disponibles en exclusivité pour watson. La date de référence était la fin de la session d'automne, soit le 30 septembre 2022.

A cette date, un total de 2093 postulats, motions et initiatives parlementaires ont été déposés. Près de la moitié des objets sont encore en suspens. Parmi les autres, un peu plus de 25% ont été adoptés.

Avant d'aller plus profondément, un petit lexique pour les personnes qui n'aiment pas la politique:

  • Postulat: un postulat oblige le Conseil fédéral à examiner une loi et à proposer d'éventuelles modifications.
  • Motion: une motion oblige le Conseil fédéral à élaborer une loi ou à prendre une mesure particulière dans un délai de deux ans.
  • Initiative parlementaire: par une initiative parlementaire, un député peut déposer ou suggérer un projet de loi fédérale.

Les Verts 🐝, PLR🦥

Au cours des trois dernières années, les Verts ont été les plus actifs. Ils ont déposé près de douze interventions par député. Les libéraux-radicaux n'en ont fait que la moitié, soit six par personne.

Mais il ne suffit pas de déposer beaucoup d'interventions. Le PLR est le parti qui a déposé le moins de motions et autres interventions par personne, mais c'est aussi celui qui a le plus fort ratio d'interventions acceptées et le plus grand nombre d'interventions acceptées en chiffres absolus (67).

Un coup d'œil sur le graphique suivant montre que ce sont surtout les partis situés aux extrêmes qui ont des difficultés a faire passer leurs interventions. Les femmes socialistes et des Verts ont tout de même réussi à faire accepter leurs propositions dans un peu plus de 20% des cas. L'UDC n'a réussi à convaincre une majorité que dans... 10% des cas.

Les plus assidus

Meret Schneider, Nationalraetin GP-ZH, spricht waehrend einer Medienkonferenz des JA-Komitees "Raus aus der Massentierhaltung", am Montag, 11. Juli 2022, in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
La conseillère nationale des Verts Meret Schneider utilise souvent les instruments parlementaires à sa disposition.image: keystone

Au niveau individuel, on remarque que ce sont en premier lieu les nouveaux élus qui se mettent en lumière. Sur les 15 parlementaires qui ont déposé au moins 25 interventions, un seul en est à sa troisième législature. Il s'agit du conseiller national tessinois Marco Romano (Le Centre). La plupart des autres ne sont en fonction que depuis 2019.

En tête de cette liste se trouve l'écologiste Meret Schneider (ZH). Elle a déposé 43 interventions. Il s'agissait le plus souvent d'améliorer la protection des animaux ou d'imposer des règles plus strictes à l'industrie de la viande.

Seules deux motions ont été adoptées. L'une concernait la promotion de variétés de fruits et légumes durables et plus anciennes. L'autre demandait l'interdiction de couper la queue des moutons sans anesthésie. 33 de ses motions n'ont pas encore été traitées, les huit autres ont été rejetées.

Les plus performants

L'exemple de Meret Schneider le montre une fois de plus: la quantité ne fait pas tout. Même si, en théorie, elle pourrait encore figurer sur la liste des parlementaires les plus performants.

Andri Silberschmidt, FDP-ZH, spricht zur Parteifinanzierung, an der Sommersession der Eidgenoessischen Raete, am Mittwoch, 2. Juni 2021 im Nationalrat in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)
Les interventions d'Andri Silberschmidt rencontrent un écho favorable.image: keystone

Sur cette liste, on trouve à nouveau presque exclusivement des personnes issues de partis bourgeois. Le conseiller national Andri Silberschmidt (PLR/ZH) arrive en première position avec neuf interventions acceptées. Le conseiller aux Etats Josef Dittli (PLR/UR) arrive en deuxième position avec également neuf interventions.

Cependant, Silberschmidt a réussi à faire passer une initiative parlementaire à travers les deux chambres. Ce n'est pas une tâche facile. Au cours des trois dernières années, seuls 20 députés y sont parvenus. Un seul d'entre eux a réussi à faire passer deux initiatives parlementaires avec succès: Benjamin Roduit (Le Centre/VS), conseiller national.

Parmi les parlementaires qui ont déposé au moins quatre interventions, seuls deux représentants ont réussi à ce qu'elles soient toutes acceptées. Parmi eux, Josef Dittli se distingue comme le roi de l'efficacité.

Les moins performants

SVP-Staenderat und Parteipraesident Marco Chiesa, TI, aeussert sich an einer Medienkonferenz zur Lancierung des Referendums zur Gletscher Initiative, am Dienstag, 11. Oktober 2022, in Bern. (KEYSTONE/ ...
Marco Chiesa, conseiller aux Etats UDC, multiplie les tentatives: sans succès.image: keystone

De l'autre côté du spectre, il y a surtout une personne: Marco Chiesa. Le président de l'UDC et conseiller aux Etats n'a pas eu de chance du tout au cours des trois dernières années. 26 de ses interventions ont été traitées, toutes ont été rejetées.

Ni sa proposition d'une compensation du renchérissement pour l'AVS en 2023, ni celle d'un renoncement de l'Etat aux taxes sur les huiles minérales n'ont convaincu ses collègues du Conseil. Les mauvaises langues pourraient prétendre que nombre des propositions déposées par Chiesa n'avaient pour but que d'attirer l'attention des médias.

Chiesa n'est cependant pas le seul dont les interventions aient été rejetées. Le conseiller aux Etats Werner Salzmann (UDC/BE) et le conseiller national Fabian Molina (PS/ZH) ont également vu toutes leurs interventions rejetées. On le voit une fois de plus: les partis politiques situés aux extrêmes ont du mal à faire passer leurs revendications.

Les plus paresseux

Treize parlementaires en tout n'ont déposé qu'une seule intervention au cours de la législature actuelle. Il s'agit de:

  • Daniel Brélaz, Les Verts/VD (au Parlement seulement depuis le 27.02.22)
  • Benajmin Fischer, UDC/ZH (au Parlement seulement depuis le 28.02.22)
  • Jean-Pierre Gallati, UDC/AG (au Parlement seulement depuis le 01.03.20)
  • Bastien Girod, Les Verts/ZH
  • Petra Gössi, PLR/SZ
  • Thomas Hefti, PLR/GL
  • Alois Huber, UDC/AG (au Parlement seulement depuis le 02.03.20)
  • Irène Kälin, Les Verts/AG
  • Peter Keller, UDC/NW
  • Roger Köppel, UDC/ZH
  • Markus Ritter, Le Centre/SG
  • Daniel Ruch, PLR/VD (au Parlement seulement depuis le 13.06.22)
  • Céline Weber, PVL/VD (Au parlement seulement depuis le 29.11.21)
Roger Koeppel, SVP-ZH, wartet vor dem Kommissionszimmer der Immunitaetskommission, am Mittwoch, 11. Mai 2022 im Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
Roger Köppel lit la Weltwoche.image: keystone

Six d'entre eux n'ont pas occupé leur poste pendant toute la législature. Parmi les sept autres, on trouve le conseiller national UDC Roger Köppel. Il a souvent fait la une des journaux pour s'être absenté lors de votes. Depuis 2019, il a posé exactement une question au Conseil fédéral et déposé une interpellation.

Mais qualifier Köppel et les six autres de paresseux est un peu injuste. Beaucoup ont assumé d'autres tâches importantes au cours des trois dernières années. Irène Kälin a par exemple été présidente du Conseil national. Petra Gössi a été présidente du PLR jusqu'en 2021 et Markus Ritter est président de l'Union suisse des paysans.

De plus, les interventions déposées individuellement ne sont pas la mesure de toute chose en ce qui concerne les performances des membres respectifs du Conseil. Certains préfèrent faire avancer les idées et les projets dans leurs commissions respectives. En vue des élections parlementaires de l'année prochaine, ces statistiques devraient, toutefois, être utiles pour promouvoir leur propre réélection.

Les élections complémentaires au Conseil fédéral en images

1 / 11
Les élections complémentaires au Conseil fédéral en images
source: sda / peter schneider
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Suisse Tourisme boude le français sur Twitter et ça fâche les Romands
«Au revoir & merci», mais aussi «Tschüss und danke». Vendredi matin, les comptes Twitter en français et en allemand de MySwitzerland ont été officiellement abandonnés. Si le flux en italien, lui, est épargné, vous pourrez aussi vous rabattre sur les comptes en japonais, arabe ou... néerlandais.

«Qui a pu prendre une telle décision? Vous ne comprenez donc pas que le français est la langue nationale suisse la plus utilisée dans le monde?» Les twittos suisses ont eu une mauvaise surprise en se réveillant vendredi matin. Suisse Tourisme a décidé d'abandonner ses comptes en français et en allemand sur le réseau social appartenant à Elon Musk. L'audience concernée? 25 000 followers en français, 47 000 auf Deutsch.

L’article