Suisse
People

Joël Dicker prépare son prochain livre et va s'auto-publier

People

Joël Dicker prépare son prochain livre et va s'auto-publier

epa06008041 Swiss writer Joel Dicker signs copies of his book 'The Truth About the Harry Querbert Affair' during the 76th edition of Madrid's Book Fair at El Retiro Park in downtown Mad ...
Joel Dicker en pleine séance de dédicace, lors d'un salon du livre en Espagne.Image: EPA EFE
Joël Dicker quitte sa maison d'édition et lance la sienne. Il donnera davantage de nouvelles sur sa structure l'automne prochain, mais il en a profité pour annoncer qu'il est en... pleine écriture!
03.03.2021, 12:1807.05.2021, 15:12
Plus de «Suisse»

L'écrivain genevois choisit de créer sa propre structure éditoriale, qui verra le jour en janvier 2022. Joël Dicker a toujours dit qu'il ne s’imaginait pas avec un autre éditeur que celui qui lui a tout appris, Bernard de Fallois, décédé en 2018.

Dans une vidéo sur Instagram, l'auteur a également annoncé qu'il planchait sur un nouveau livre.

«C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce mon départ des Editions de Fallois. Après dix années passées dans cette maison, et trois ans après la disparition de Bernard de Fallois à qui je dois tout, j’ai décidé de quitter les Editions de Fallois à la fin de cette année 2021».
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Helvetia augmente son volume d'affaires en 2023
L'assureur Helvetia a enregistré une hausse des recettes l'année dernière, mais la charge des sinistres a pesé sur la rentabilité du groupe st-gallois. Les actionnaires recevront néanmoins un dividende relevé de 40 centimes à 6,30 francs par action.

En 2023, le volume d'affaires d'Helvetia a crû de 5,4% à 11,3 milliards de francs. Hors effet des devises, il a même augmenté de 7,2% a détaillé l'entreprise jeudi dans un communiqué. L'activité a été portée par les affaires non-vie, dont les primes ont progressé de 10,8% à 7,1 milliards, alors que dans l'activité vie elle ont gagné 1,7% à 4,2 milliards.

L’article