larges éclaircies
DE | FR
Suisse
People

A Genève, Dieudonné risque deux amendes

A Genève, Dieudonné condamné à payer deux amendes
People

Peine pécuniaire sans sursis requise contre Dieudonné

Le polémiste Dieudonné M'Bala qui a été condamné dans trois affaires distinctes en France a comparu, ce lundi, à Genève. Il est notamment jugé pour discrimination raciale.
05.07.2021, 09:2206.07.2021, 08:44
Plus de «Suisse»

Condamné en France à de nombreuses reprises, le polémiste va être jugé pour discrimination raciale ce lundi à Genève. L'audience doit démarrer à 9h30.

Déclaration sur les chambres à gaz

Selon l'acte d'accusation, Dieudonné est poursuivi pour «discrimination raciale». En effet, il a tenu des propos sur les chambres à gaz entre le 4 et le 6 janvier 2019, au théâtre de Marens à Nyon. Il a fait de même les 28 et 29 juin 2019, au Centre d'Animation Cinématographique CAC Voltaire à Genève.

Dieudonné est aussi poursuivi pour «injure» à l'égard de la Coordination intercommunautaire suisse contre l'antisémitisme et la diffamation (Cicad), pour des propos tenus à l'égard de cette association à but non lucratif, lors de la représentation du 28 juin 2019, rapporte Le Figaro.

Condamné trois fois en 1 jour

Pour rappel, vendredi 2 juillet, Dieudonné a déjà été condamné dans trois affaires distinctes à quatre mois de prison et à deux amendes de 10 000 et 5000 euros pour:

  • «Injure publique»
  • «Provocation à la haine».

(ats/hkr)

Les détails de l'affaire👇

Manifestations contre l'extrême droite en France

1 / 6
Manifestations contre l'extrême droite en France
partager sur Facebookpartager sur X
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Enquête sur le Credit Suisse: on fait le point
La CEP enquête sur l'acquisition rapide de Credit Suisse par UBS, couvrant l'été 2022 à mars 2023, marquant le début, l'aggravation et la phase critique de la crise.

Les travaux de la commission d'enquête parlementaire (CEP), qui doit faire la lumière sur le rachat dans l'urgence de Credit Suisse par UBS, avancent. La CEP s'est penchée jusqu'ici sur la période allant de l'été 2022 à mars 2023, soit le début de la crise, son aggravation et la phase aiguë.

L’article