DE | FR

A Saint-Gall, la police ne tolérera plus aucune violence

Bild

keystone

Les appels à la violence n'en finissent pas à Saint-Gall. Et la police en a assez. Ni les agitations, ni les dommages aux biens ne seront tolérés, a-t-elle annoncé.



Après les émeutes du weekend de Pâques à St-Gall, de nouveaux appels à la violence ont été lancés. La police procédera à des contrôles et vérifiera si les interdictions de périmètre sont respectées.

Les personnes qui participeront à des émeutes ou qui viennent en spectateurs seront expulsées. Des contrôles seront effectués. Et ni la violence, ni les dommages aux biens ne seront tolérés.

Pour rappel, le dimanche de Pâques, la police a procédé à 650 interdictions de périmètre, après deux soirées d'émeutes dans le canton. Les expulsions ont pour objectif de prévenir de nouvelles violences.

Une violence «effrayante»

Saint-Gall n'est pas un haut lieu de la violence juvénile, estime Donat Richiger, responsable du service du travail social avec les jeunes de la ville. «C'était effrayant de voir la violence dont certains ont fait preuve» a-t-il déclaré.

«Les émeutes auraient pu se produire n'importe où»

Donat Richiger, responsable du service du travail social

Selon lui, les évènements ne sont pas entièrement liés à la crise du coronavirus et aux restrictions. Beaucoup de jeunes présents lors des émeutes étaient là par curiosité. Ils sont aussi nombreux à avoir «délibérément» évité de venir en ville.

Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde

1 / 8
Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde
source: epa / stephanie lecocq
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

La Chine inflige une amende de 2,5 milliards de francs à Alibaba

Link zum Artikel

Des tags racistes sur un centre musulman en France

Link zum Artikel

La plus grande inquiétude du patron de la banque centrale américaine...

Link zum Artikel

La majorité des Brésiliens en soins intensifs a moins de 40 ans

Link zum Artikel

L'an dernier, 227 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route

En Suisse, l’Office fédéral des routes a publié ses tristes statistiques annuelles.

Le nombre de victimes de la route, observée sur les dernières années, est en baisse, selon l'Office fédéral des routes (Ofrou). Quelques tristes chiffres:

Lire l’article
Link zum Artikel