DE | FR

A Saint-Gall, la police ne tolérera plus aucune violence

keystone
Les appels à la violence n'en finissent pas à Saint-Gall. Et la police en a assez. Ni les agitations, ni les dommages aux biens ne seront tolérés, a-t-elle annoncé.
08.04.2021, 19:3714.04.2021, 17:46

Après les émeutes du weekend de Pâques à St-Gall, de nouveaux appels à la violence ont été lancés. La police procédera à des contrôles et vérifiera si les interdictions de périmètre sont respectées.

Les personnes qui participeront à des émeutes ou qui viennent en spectateurs seront expulsées. Des contrôles seront effectués. Et ni la violence, ni les dommages aux biens ne seront tolérés.

Pour rappel, le dimanche de Pâques, la police a procédé à 650 interdictions de périmètre, après deux soirées d'émeutes dans le canton. Les expulsions ont pour objectif de prévenir de nouvelles violences.

Une violence «effrayante»

Saint-Gall n'est pas un haut lieu de la violence juvénile, estime Donat Richiger, responsable du service du travail social avec les jeunes de la ville. «C'était effrayant de voir la violence dont certains ont fait preuve» a-t-il déclaré.

«Les émeutes auraient pu se produire n'importe où»
Donat Richiger, responsable du service du travail social

Selon lui, les évènements ne sont pas entièrement liés à la crise du coronavirus et aux restrictions. Beaucoup de jeunes présents lors des émeutes étaient là par curiosité. Ils sont aussi nombreux à avoir «délibérément» évité de venir en ville.

Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde

1 / 8
Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde
source: epa / stephanie lecocq
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Oberland bernois autorise le tir d'un lynx
Le félin aurait tué plus de 15 animaux de rente ces 12 derniers mois, et ce malgré des mesures de protection mises en place. Les gardes-chasse ont jusqu'au 19 juillet pour abattre l'animal.

Le canton de Berne a autorisé le tir d'un lynx dans l'Oberland bernois. Le type de blessures, des images photographiées et un émetteur permettent d'attribuer ces dégâts au lynx, a indiqué lundi le canton de Berne.

L’article