DE | FR

Le policier acquitté pour avoir abattu Hervé retourne au tribunal

Le jeune Congolais, armé d'un couteau, avait été tué lors d'une intervention à Bex. Le policier à l'origine du tir avait été acquitté.



Le procès en appel du policier qui avait abattu Hervé, un jeune Congolais armé d'un couteau, lors d'une intervention à Bex (VD) en 2016, a débuté jeudi au Tribunal cantonal à Lausanne. En première instance, la justice vaudoise avait acquitté l'agent, estimant qu'il avait agi en état de légitime défense (le résumé de l'affaire ici 👇).

C'est la partie plaignante qui a fait appel au jugement du 31 mars dernier du Tribunal d'arrondissement de l'Est vaudois. Très déçu du verdict, l'avocat de la famille d'Hervé, Ludovic Tirelli, avait alors regretté le refus d'une reconstitution des faits sur place, d'auditions de témoins et de compléments d'expertises.

La mort d'Hervé avait suscité de nombreuses réactions. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté quelques jours plus tard à Lausanne pour rendre hommage à la victime et critiquer la police. La République démocratique du Congo (RDC) était intervenue pour demander des explications aux autorités suisses. Des rassemblements avaient aussi eu lieu le jour du verdict. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Swisscom a abusé de sa position dominante, amende de 7,4 millions

Le Tribunal administratif confirme une sanction contre Swisscom qui a profité de sa situation pour casser les prix lors de l'attribution d'un marché.

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a largement confirmé la sanction de la Commission de la concurrence (Comco) contre Swisscom pour abus de position dominante dans le cadre d'un appel d'offre de La Poste. La cours a, toutefois, réduit le montant à payer d'un demi-million de francs. L'opérateur devra débourser 7,4 millions.

L'affaire remonte à 2008. La Poste avait alors lancé un appel d'offres pour la mise sur pied d'un réseau longue distance (wide area network ou WAN) pour ses sites postaux.

Lire l’article
Link zum Artikel