stratus fréquent
DE | FR
Suisse
Politique

Le certificat sanitaire, c'est fini? Les décisions du Conseil fédéral

Image
keystone

Tests Covid: Voici les dernières décisions du Conseil fédéral

Alain Berset et le Conseil fédéral ont tranché ce vendredi sur la question des tests Covid payants et le possible abandon du certificat sanitaire. Pour tout savoir, c’est par ici 👋👋
24.09.2021, 14:1428.09.2021, 17:59

Le Conseil fédéral faisait face à des pressions de toutes parts. Du Parlement, dont une commission a réclamé cette semaine que les tests demeurent gratuits après le 1er octobre, d’une partie de la société civile et des étudiants. En cause principalement: l’extension du certificat sanitaire à de nombreux lieux fermés depuis la semaine dernière.

C’est dans ce contexte que le gouvernement s’est réuni ce vendredi matin. Voici ce qu’il a décidé:

Tests gratuits (pour ceux ayant reçu une première dose)

Compte tenu de l’augmentation du nombre de vaccinations, le Conseil fédéral propose que la Confédération paie jusqu’à la fin du mois de novembre les tests Covid des personnes ayant reçu une première dose de vaccin, mais ne disposant pas encore d’un certificat.

«Ainsi, les personnes qui ont besoin d’un peu plus de temps pour prendre leur décision concernant la vaccination n’auront pas à supporter de frais à cause de l’extension de l’obligation du certificat»
Le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral soumet cette proposition aux cantons, aux partenaires sociaux et aux autres milieux pour consultation jusqu’au 28 septembre. Il prendra une décision à ce sujet lors de sa séance du 1er octobre.

Tests payants dès le 10

Pour donner du temps à la consultation et soutenir l’augmentation de la couverture vaccinale, le Conseil fédéral a décidé de rendre les tests Covid payant à partir du 10 octobre et non plus le 1er. Dès le 10 octobre, les tests jusque-là payés par la Confédération seront à la charge des personnes qui les demandent.

«Jusqu’à cette date, tous les coûts des tests rapides antigéniques seront pris en charge, y compris ceux effectués pour obtenir un certificat»
Le Conseil fédéral

Les coûts pour le contribuable

Toutes ces annonces ont un coût, explique encore le Conseil fédéral. Les coûts supplémentaires des tests effectués pour obtenir un certificat Covid depuis le 13 septembre et de la prise en charge des tests prolongée de dix jours sont estimés à environ 160 millions de francs.

«La prolongation jusqu’à fin novembre de cette prise en charge pour les personnes primo-vaccinées coûtera 120 millions de francs supplémentaires»

Winter is coming

La Suisse sera confrontée à un hiver difficile en raison de la faible couverture vaccinale de la population. Le Conseil fédéral se montre un peu inquiet.

«Dès que la vie sociale aura davantage lieu à l’intérieur ces prochains mois, la circulation du virus risque d’augmenter de nouveau. Cela devrait mettre encore une fois les hôpitaux sous pression», écrit-il.

Touristes choyés

Le Conseil fédéral a aussi décidé de mettre en consultation une plateforme électronique qui centralise les certificats pour ceux qui viennent en vacance en Suisse.

«Cela permettra aux personnes qui ont été vaccinées ou dépistées positives à l’étranger de fournir en ligne les informations et documents nécessaires à l’établissement du certificat»
Le Conseil fédéral

Ce portail entrera probablement en service le 11 octobre. Le délai transitoire (actuellement fixé au 10 octobre) pour l’utilisation des certificats de vaccination sous une forme directement lisible sera donc prolongé de deux semaines, jusqu’au 24 octobre.

Les étudiants n’étaient pas très contents en début de semaine…

1 / 9
La manif anti-pass de Lausanne, en images
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Êtes-vous pour ou contre l’automne?

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Accusé d'avoir étranglé sa petite amie à Yverdon, il revient sur ses aveux
Le jeune Afghan, accusé d'avoir tué sa copine de 17 ans le 27 décembre 2019, s'est déclaré innocent au premier jour du procès, lundi. Il est revenu sur ses aveux du 7 janvier 2020.

«Je ne l'ai pas tuée», a affirmé le prévenu de 22 ans devant le Tribunal criminel de l'arrondissement de la Broye et du nord vaudois, accusé d'avoir tué sa petite amie le 27 décembre 2019. Selon lui, les enquêteurs l'ont poussé à fournir les réponses qu'ils voulaient obtenir lors d'un interrogatoire de plusieurs heures, au lendemain de la découverte du corps de l'adolescente.

L’article