larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Politique

Viola Amherd serait bien embêtée si Alain Berset démissionne

Rien n'indique pour l'instant que le président de la Confédération Alain Berset pourrait démissionner, et ce même dans la foulée des Covid-leaks.
Rien n'indique pour l'instant que le président de la Confédération Alain Berset pourrait démissionner, et ce même dans la foulée des Covid-leaks.keystone (montage watson)

Pourquoi Viola Amherd serait bien embêtée si Berset démissionne

Si Alain Berset en venait à démissionner, la vice-présidente de la Confédération, Viola Amherd serait en première ligne pour reprendre sa place de président. Mais elle aurait beaucoup à y perdre... Voici pourquoi.
08.02.2023, 15:0308.02.2023, 18:58
Stefan Bühler / ch media
Plus de «Suisse»

Pour l'instant, rien n'indique que le président de la Confédération Alain Berset n'annonce sa démission, et ce même dans la foulée des Covid-leaks. D'ailleurs, sauf quelques voix isolées à l'UDC, la pression est quelque peu retombée sur le conseiller fédéral socialiste.

Une personne devrait tout de même se pencher sur la question: Viola Amherd. La conseillère fédérale du centre a été élue en décembre par l'Assemblée fédérale à la vice-présidence du Conseil fédéral. Normalement, elle devrait prendre la présidence de la Confédération début 2024.

Plusieurs hypothèses

Mais que se passerait-il si Berset partait avant la fin de son mandat? Les choses se compliquent alors, comme l'expliquent les services du Parlement: le législateur ne prévoit «aucune règle explicite» pour ce cas de figure.

«Il faudrait clarifier la procédure et définir une pratique»
Services du Parlement

Une hypothèse circule déjà au Palais fédéral: si Berset se retire au cours du premier semestre de cette année, Amherd deviendra présidente de la Confédération, mais seulement jusqu'à la fin de l'année. Si Berset se retire dans la deuxième moitié de l'année, Amherd devrait rester vice-présidente et accéder à la présidence de la Confédération en 2024.

Présidente par intérim?

Mais est-ce autorisé? L'article 176 de la Constitution fédérale sur la présidence de la Confédération dit explicitement:

«Les mandats de la présidence de la Confédération et de la vice-présidence du Conseil fédéral ne sont pas renouvelables pour l’année suivante»
Constitution fédérale, article 176

Si Amherd devient présidente de la Confédération dès cette année, son année présidentielle tombera donc à l'eau. Une solution serait de laisser la présidence de la Confédération vacante jusqu'à la fin de l'année. Amherd dirigerait l'organe par intérim en tant que vice-présidente et deviendrait présidente de la Confédération en 2024, comme prévu. Une situation optimale pour la centriste.

Le worst case scenario de Viola Amherd

Mais là aussi, il y a des objections. Un exemple: Moritz Leuenberger a quitté son poste fin octobre 2010 en tant que vice-président du Conseil fédéral. A l'époque, les juges fédéraux étaient arrivés à la conclusion que la vice-présidence ne pouvait même pas rester vacante pour les deux mois restants.

Micheline Calmy-Rey avait donc été élue vice-présidente lors de la session d'automne. Dans cette mesure, il serait difficile de justifier le fait de laisser la présidence de la Confédération, plus importante, vacante pendant plusieurs mois.

Viola Amherd pourrait-elle entrer dans l'histoire en tant que présidente de la Confédération avec la durée de mandat la plus courte? Ce serait son worst case scenario. Par sécurité, on peut penser qu'elle préfère encore que Berset ne démissionne pas cette année.

Vous aviez déjà vu Viola Amherd danser?
Video: twitter
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les Suisses ont-ils craqué pour les caisses automatiques? Bilan
Les caisses automatiques sont de plus en plus présentes et doivent permettre aux groupes tels que Migros et Coop de faire des économies. Mais quel bilan tirent les différentes enseignes helvétiques et, surtout, un retour en arrière est-il pensable?

Au Canada et en Australie, les caisses automatiques sont un «insuccès», selon le Globe and Mail. Le quotidien canadien avance que l'expansion de ces machines a dopé les vols et que les supermarchés doivent investir pour combattre les petits filous. Par ailleurs, plusieurs consommateurs se plaignent de devoir faire eux-mêmes le travail qui revient à la caisse, comme le révélait Radio Canada en novembre 2023.

L’article