DE | FR

Le smartphone est le plus grand danger sur les routes

Image: AP
Qu'on soit automobiliste ou piéton, le smartphone est une menace pour notre sécurité, met en garde RoadCross Suisse. L'organisation lance une campagne de prévention destinée aux jeunes de 16 à 24 ans, nés à l'ère numérique.
04.06.2021, 13:2504.06.2021, 15:41

Le message de prévention est simple et clair: sur la route, «garde ton portable dans ta poche», lit-on vendredi dans un communiqué de RoadCross, la fondation à but non lucratif pour la sécurité routière.

«Cette génération des 16-24 ans est particulièrement touchée par les accidents graves en raison de sa forte propension à la distraction»
Serkan Yalçinkaya, RoadCross Suisse

«Pour le lancement de la campagne de prévention, nous avons pu séduire de nombreux influenceurs suisses», comme Alison Liaudat, une influenceuse connue en Romandie. Une campagne de publicité numérique sera aussi menée sur Facebook, Snapchat et Instagram. La campagne sera également visible sur des affiches.

Une prévention également auprès des piétons

Alors que les campagnes précédentes étaient davantage axées sur les automobilistes, cet appel s'adresse aussi aux piétons, qui prêtent plus d'attention à leur smartphone qu'à la circulation routière et courent le risque de causer des accidents graves.

Google s'en mêle

Ce dernier veut intégrer une fonction appelée «lève la tête» dans le système d'exploitation mobile. Si cette fonction est activée, elle invitera occasionnellement les utilisateurs à ne pas utiliser leur smartphone en marchant et à se concentrer sur leur environnement. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Grande mortalité piscicole en Suisse
L'énergie hydraulique serait la raison de la forte mortalité des poissons.

Pour la Fédération suisse de pêche (FSP), l'on assiste actuellement à une mortalité piscicole d'une ampleur historique. Face à ce phénomène qui menace l'existence de certaines espèces, la FSP pointe du doigt la production d'énergie hydraulique.

L’article