DE | FR

La soirée a été calme... dans une Saint-Gall encerclée par la police

La police

Dans le centre-ville, des jeunes ont attaqué la police vendredi soir. Image: sda

De nouveaux appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour semer la violence dimanche soir à Saint-Gall. La police a renforcé les contrôles et la soirée a été calme.



Face à de nouveaux appels à la violence sur les réseaux sociaux avaient poussé la police de Saint-Gall a prendre des mesures, dimanche. Les autorités voulaient éloigner les semeurs de troubles ou les curieux attirés par ces messages.

Résultat, les forces de l'ordre ont contrôlé de nombreuses personnes dans le centre-ville et à la gare dimanche soir et ont procédé à des expulsions. Et la soirée a été calme.

«Nous faisons face à une situation de conflit social»

La présidente de la ville de Saint-Gall, Maria Pappa, estime que la réaction de la police était proportionnée à la menace. Une réponse politique est désormais nécessaire.

La police a d'abord cherché le dialogue avec les jeunes. Elle n'est intervenue que lorsque certains d'entre eux sont devenus violents, a-t-elle indiqué lundi à Keystone-ats. Son action a permis de limiter les dégâts.

Le problème n'est toutefois pas résolu. «Nous faisons face à une situation de conflit social», a précisé Maria Pappa. Beaucoup ont des ressentiments et éprouvent des craintes vis-à-vis des mesures prises par les autorités fédérales et cantonales pour lutter contre le coronavirus. La présidente compte dialoguer avec elles afin de trouver une solution.

Il n'y a pas eu de rassemblement, a déclaré le porte-parole de la police de la ville, Klaus-Dieter Mennel, à l'agence de presse Keystone-ATS peu avant 22 heures. La police était de nouveau présente avec un important contingent - des policiers en gilet pare-balles, des véhicules protégés et un hélicoptère qui tourne au-dessus de la ville.

Sur la Place rouge, entre la gare et la vieille ville, la police a empêché les gens de se rassembler. Selon M. Mennel, il n'y a pas eu d'incidents. Les contrôles étaient toujours en cours après 22 heures.

Dimanche, la ville et la police ont appelé la population à s'abstenir, même comme spectateur. Cet appel s'adressait aussi aux parents afin qu'ils ne laissent pas leurs enfants se rendre à Saint-Gall dans la soirée. Il existe d'autres moyens pour faire part des préoccupations des jeunes, soulignent les autorités. (ats)

Chaude nuit entre police et jeunes à Saint-Gall

1 / 10
Chaude nuit entre police et jeunes à Saint-Gall
source: sda / michel canonica
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

«Berset était obligé de lâcher un peu de lest»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Des ministres s’enjaillent dans des restos clandestins? La polémique enfle en France

Un document diffusé dans le journal de M6 vendredi commence à faire du bruit dans l’Hexagone. Des ministres auraient participé à des dîners dans des restaurants clandestins de la capitale, lors desquels aucune mesure barrière n’est appliquée. Twitter s'échauffe et une enquête a été ouverte.

Des journalistes de M6 sont parvenus à pénétrer dans des clubs privés, dans de grands établissements parisiens, qui organisent des dîners quotidien – matin, midi et soir – lors desquels on est prié d’oublier l’existence du Covid à l’entrée.

Interrogé sur le risque de sanctions pour mise en danger de la vie d’autrui, l’organisateur de l'évènement infiltré par les journalistes s'est défendu en déclarant avoir participé à de nombreux repas en présence de ministres.

Ce dimanche, l’information …

Lire l’article
Link zum Artikel