DE | FR
watson

«On a fait le maximum, mais là on n'en peut plus!» C'est la grève au Chuv

Le personnel de l'hôpital cantonal vaudois était sur le bitume ce mercredi à midi pour réclamer un renforcement des effectifs, une revalorisation salariale et une prime Covid pour tous. Et watson était évidemment dans les parages!
23.06.2021, 12:1124.06.2021, 08:58
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Midi tapante ce mercredi devant le Chuv, à Lausanne. Une grappe de manifestants se met en marche. Ils seront une centaine un peu plus tard. Sur leur banderole, un message en lettres capitales: «Personnel surmené et énervé. Santé en danger».

Si ces membres du personnel de l'hôpital cantonal vaudois, accompagnés par le Syndicat des services publics (SSP), crient dans la rue, c’est pour se faire entendre. Par les politiques, par le grand public. Ils veulent qu’on les écoute. Leurs combats: un renforcement des effectifs, une revalorisation salariale de certaines fonctions, et une prime Covid pour tous, en raison des risques et de la pénibilité du travail durant la pandémie.

En fin de journée ce mercredi, ils se sont réunis à nouveau à plus de 450 personnes:

Vidéo: watson
Vidéo: watson

Le Conseil d’Etat vaudois a, lui, accepté de rencontrer les grévistes mardi prochain. «Il nous l'a annoncé mardi soir vers 22h00», à la veille de la grève», a livré à Keystone-ATS David Gygax, secrétaire syndical au SSP.

Watson était sur place durant cette première mobilisation. Impressions et témoignages en vidéo.

Les revendications au micro d'une gréviste:

Vidéo: watson

Le témoignage de Sylvie Perret, sage-femme:

Vidéo: watson

Le témoignage de François Veuve, employé au Chuv:

Vidéo: watson

Geneviève De-Rahm, ancienne présidente de la commission du personnel du Chuv:

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Salon de l'auto 2023 à Genève est annulé
L'événement n'aura pas lieu en raison de la situation géopolitique et des incertitudes économiques mondiales. Les organisateurs souhaitent se focaliser sur l'édition à Doha, au Qatar, fin 2023.

Le Salon international de l'automobile de Genève (Gims) ne se tiendra pas à Genève en février 2023. Les organisateurs évoquent les incertitudes géopolitiques et économiques mondiales, ayant empêché de nombreuses marques de s'engager.

L’article